L'Aveyron veut doper le covoiturage

  • Jean-Claude Luche, le président du conseil général, se souvient de l’époque où "on appelait ça “faire du stop”.
    Jean-Claude Luche, le président du conseil général, se souvient de l’époque où "on appelait ça “faire du stop”. Repro CP
Publié le

Circulation. Le Département veut réaliser plus de 80 aires de covoiturage en trois ans. Cette année, 32 vont voir le jour en Aveyron pour un investissement de 360 000€. 

Jean-Claude Luche, le président du conseil général, se souvient de l’époque où "on appelait ça “faire du stop”". Aujourd’hui, il note que le covoiturage est  “tendance”, plus organisé et plus efficace", et répond à un intérêt financier pour qui le pratique, voire environnemental.

"Cela s’aménagera dans le temps"

En conséquence, le Département ambitionne de couvrir son territoire d’aires de covoiturage. Des espaces qui pourraient ressembler à celle qui existe depuis un an et demi à Curlande, entre Rodez et Bozouls (visualiser les aires de covoiturages en Aveyron). 

"Cela s’aménagera dans le temps", explique Jean- Claude Luche. Sur trois exercices, la collectivité territoriale ambitionne ainsi d’en aménager 82, peut-être plus. "Sur les 6000 km de routes départementales, un millier de kilomètres sera couvert", enchaîne Alain Marc, le vice-président en charge des infrastructures routières.

J-C Luche : "L'offre va créer la demande"

"Et, pour cette année, 360 000€ sont consacrés à la réalisation de 32 aires", poursuit Jean-François Galliard, le rapporteur du budget qui invite les utilisateurs potentiels à consulter le site internet dédié. "Les premières seront ouvertes au début de l’été !". Il restera à observer si les automobilistes les adoptent. Sur ce point, le patron du Département répond sans détour : "Je suis persuadé qu’en Aveyron, l’offre va créer la demande". Mais, dans l’optique de favoriser la réussite de ce projet, le conseil général prévoit également d’articuler ces aires avec son réseau de transport de voyageurs. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?