Soirée de rêve pour les Ruthénois

  • La joie de Ruthénois en pleine osmose avec leur public, samedi soir au stade Paul-Lignon.
    La joie de Ruthénois en pleine osmose avec leur public, samedi soir au stade Paul-Lignon. Jean-Louis Bories
  • Soirée de rêve pour les Ruthénois
    Soirée de rêve pour les Ruthénois
Publié le

25e journée. Une victoire arrachée dans les tout derniers instants conjuguée à un revers du concurrent direct à la montée et une communion avec un public retrouvé. Le Raf a tout gagné hier soir dans son antre de Paul-Lignon.

Des scènes de liesse. Dans les tribunes, sur le terrain. Samedi soir au stade Paul-Lignon, on se serait presque cru un soir de dernier match de championnat. Un de ces soirs où le champagne coule à flots car on a quelque chose à fêter. Une accession par exemple. Oui, hier soir, c’était à s’y méprendre. Peut-être même une répétition générale. On l’avait annoncé tendu, crucial pour la fin de saison des deux équipes. Ce Rodez - Martigues aura tenu toutes ses promesses...

Lorthioir se déchaîne 

Mais il aura fallu être patient. Attendre en réalité le dernier quart d’heure alors que jusque-là, malgré de l’intensité, les débats étaient restés fermés. Le capitaine Célina a profité d’un coup de mou des Ruthénois pour ouvrir la marque via une reprise sur coup franc. On jouait la 73e et le public ruthénois, retrouvé pour l’occasion, a été douché. Enfin pas bien longtemps. Car Lorthioir l’a ensuite déchaîné. Sur l’engagement, le milieu posté à gauche a «collé» un tir lobé-de-pivot-sans-élan-de-25-mètres dans la lucarne opposée. Un bijou qui a eu le don d’emballer encore un peu plus la partie. Le ballon circulant d’un but à l’autre. Mais la réussite - du champion? - semble suivre les Aveyronnais. Une semaine après être allés s’imposer 2-1 à la 90e+3 à Cannes, ils ont remis ça.

Boutabout enfonce le clou

Et devinez qui a marqué, de la tête au second poteau suite à un cornerau bout du bout du temps additionnel ? Mansour Boutabout ! L’international algérien qui a ainsi porté son total à six réalisations cette saison mais surtout à quatre buts lors des quatre derniers matches. Paul-Lignon était en feu! Chebake et les siens chantant leur victoire, non pas dans les vestiaires, mais directement sur la pelouse en pleine communion avec des supporters euphoriques. Et pour couronner le tout, le principal adversaire du Raf dans ce qu’il faut bien désormais nommer la course au National, venait de chuter sur son terrain face à la... lanterne rouge montoise (0-1). Une soirée de rêve pour des Ruthénois plus que jamais leaders. 

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?