Bassin Decazevillois

Bassin : les risques d’inondation surveillés depuis l’espace

  • Site pilote, le Bassin va bénéficier d'une surveillance accrue.
    Site pilote, le Bassin va bénéficier d'une surveillance accrue. Centre Presse - Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Nouvelles technologies. Le Bassin va bénéficier d’une surveillance satellitaire destinée à mieux maîtriser le risque d’inondation sur le territoire .

Le Bassin decazevillois a été retenu comme site pilote pour la création d’applications satellitaires, dans le cadre d’un plan d’actions notamment porté par la Région.. En parallèle à un récent appel d’offres relatif à la mise en place d’une application spatiale ayant pour objet la surveillance des risques miniers, la communauté de communes vient d’ouvrir un second marché qui concerne cette fois le "risque d’inondation avec un caractère de crue soudain, voire torrentiel".

Plan de prévention

Au-delà des aspects techniques et technologiques directement liés au développement de cette application satellitaire dédiée, cet appel d’offres permet de rafraîchir la mémoire sur les risques encourus par le territoire au niveau des inondations. Ainsi, il apparaît que les cinq communes du Bassin bénéficient d’un plan de prévention des risques d’inondation (PPRI), approuvé en 2006, dont le but est d’interdire les constructions dans les zones les plus à risques. Il s’agit ainsi d’établir des prescriptions d’aménagement pour les périmètres à risque faible et/ou moyen en lien avec les éventuelles ruptures de sept barrages : Sarrans, Grandval, Montezic-Monnès, Montézic l’Étang, Maury, Couesque, Castelnau-Lassouts. 

Surélévation des eaux jusqu'à 29 mètres ! 

En cas de rupture d’un de ces ouvrages, une onde de submersion (au niveau de la rivière Lot) atteindrait Bouquiès, sur la commune de Decazeville, dans un délai assez court, situé entre 1h30 et 2h30. Selon le barrage, le niveau de l’eau pourrait être surélevé de 7 à 29 mètres ! En cas de rupture des barrages de Sarrans ou Grandval, Viviez, Decazeville et Aubin serait touché par une remontée de confluences (impact au niveau des ruisseaux et rivières). Cinq barrages font par ailleurs l’objet d’un Plan Particulier d’Intervention (PPI), qui définit l’organisation des secours et des interventions à mettre en œuvre en cas de sinistre. Le PPI de Grandval est en cours de réalisation.

Maîtriser le risque d'inondation

Pour en revenir à ce que devra être l’application satellitaire destinée à mieux maîtriser le risque d’inondation sur le territoire de la communauté de commune de Decazeville-Aubin, le futur service de gestion des crues devra proposer une aide pour gérer et anticiper les inondations, pour le suivi en temps réel et pour l’analyse post-crise du phénomène.

Le projet porterait dans un premier temps sur Viviez, commune la plus impactée par les plans de prévention. Le service devra aussi inclure un Plan Communal de Sauvegarde (PCS), l’assistance à la commune en période de crise avec aide à la décision. Cette expérimentation devra permettre de démontrer l’apport d’un service de prévention et de gestion des inondations et prolonger cette expérimentation par un abonnement annuel.

Réagir