Cinq mois de prison après le cambriolage d’un multiservices

  • Cinq mois de prison après le cambriolage d’un multiservices
    Cinq mois de prison après le cambriolage d’un multiservices
Publié le

Auteur du cambriolage du multiservices de Salles-Courbatiès, un Aveyronnais de 24 ans a été interpellé quelques heures plus tard alors qu'il revendait le produit de son larcin.  

Dans le box, ce jeune papa de 24 ans reconnaît qu’il a fait une bêtise «inacceptable» en cambriolant le multiservices de Salles-Courbatiès, dans la nuit de jeudi à vendredi. Car le vol de ces quelques bouteilles d’alcool et de la centaine de paquets de cigarettes vient remettre en question le travail auquel s’adonne depuis des mois ce jeune au casier judiciaire déjà bien garni : à savoir retrouver une bonne conduite pour voir un peu plus sa fille âgée de 4 ans, qui vit en famille d’accueil et ne voit déjà plus du tout sa mère.

"Certains soirs, quand je n’ai pas le moral, il m’arrive même d’aller dormir à un kilomètre ou deux de la maison où est ma fille, ça me fait du bien", explique-t-il au président Anselmi et à ses assesseurs, tout en se confondant en excuses auprès de l’avocate de la victime. C’est justement un soir où cela n’allait pas trop, sa mère venant d’être admise en hôpital psychiatrique, qu’il a "cédé à la tentation" comme l’a glissé son avocate, Me Valentin. Il était en scooter, s’est arrêté dans le village parce qu’il avait froid aux mains, a estimé que la porte du magasin n’était "pas bien fermée" et a ouvert la porte. Le lendemain, parce qu’il revendait à la sauvette quelques-uns des paquets de cigarettes dérobés du côté de Villeneuve-d’Aveyron, il a été repéré et interpellé par les gendarmes. Pas de quoi cependant amadouer le substitut du procureur Salvador.

Ce dernier a requis la révocation d’un sursis à hauteur de cinq mois et l’a complétée de "cinq à six mois de prison" avec mandat de dépôt à la clé. Signifiant donc l’arrêt momentané des visites et de la garde partielle de sa fille. Les juges, finalement, ont décidé de le condamner 5 mois de prison, dont deux issus de la révocation du sursis et à payer 800€ de dommages et intérêt à la victime. "Vous allez maintenant devoir convaincre le juge d’application des peines d’aménager votre peine", a conclu le juge Anselmi. 

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Courbatiès

397000 €

VISITE VIRTUELLE disponible sur notre site topsimmo. fr. Au coeur d'un [...]

262500 €

Situation dominante et vue imprenable pour ce plain-pied récent (2017) de 9[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Courbatiès
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?