Rodez Aveyron Football

Marseille Consolat : "La montée, on ne l’acceptera pas !"

  • Président de Marseille Consolat, Jean-Luc Mingallon (à droite) affirme que le club phocéen refusera de monter en National. Info ou intox ?
    Président de Marseille Consolat, Jean-Luc Mingallon (à droite) affirme que le club phocéen refusera de monter en National. Info ou intox ? Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Football (28e journée). Leader devant Rodez, Marseille Consolat peut décrocher samedi son ticket pour le National. De son côté, le président phocéen, l'assure : "Dans l’état actuel, on refusera la montée". Info ou intox ?

Leader devant Rodez, Marseille Consolat peut décrocher, avec une victoire à Cannes samedi, son ticket pour le National. Mais avant même le résultat de cette dernière journée qui dira qui de Marseille, de Grenoble ou de Rodez évoluera  la saison prochaine en troisième division française, le président phocéen Jean-Luc Mingallon, brouille un peu plus les cartes.

Avec le ton qu'on lui connait, le bouillonnant président, qui s'était déjà signalé lors de son passage en Aveyron, l'affirme. "Dans l’état actuel des choses, on refusera la montée". Une éventualité qui faciliterait grandement la tâche des Ruthénois. Info ou intox ?  

À quelques heures du dernier match à Cannes, la tension monte-t-elle dans les rangs de Marseille Consolat ?  

Oui, il y en a beaucoup car on craint tous les matches. Il n’y a aucune rencontre facile même si Cannes n’a rien à jouer. Par expérience, les joueurs veulent toujours se montrer lors des dernières journées. Et malgré ce que j’ai entendu un peu partout, nous n’avons pas acheté la rencontre !

Un succès vous assurerait la montée en National…

La montée, on ne l’acceptera pas ! Avec 300 000€ de budget, que voulez-vous faire en National?  Tout le monde s’affole, tout le monde nous voit déjà à l’étage supérieur mais moi je vous le dis, aujourd’hui, je la refuse la montée !

Pour quelles raisons refuseriez-vous la montée ?

Tout simplement car on n’a pas les moyens! La mairie vient de nous dire qu’il n’y aurait aucune augmentation de subventions, les partenaires privés se fichent de nous, on a un stade pourri, on n’a aucune installation… À moins qu’un repreneur n’arrive avec 300 000€ dans une valise, Consolat n’a pas le budget pour le National. Bref, je ne veux pas monter pour déposer le bilan.

Votre décision est-elle définitive ?

Aujourd’hui, je refuse la montée. Maintenant, tout peut aller très vite. Et de toutes les manières, je ne suis pas sûr que la DNCG (direction nationale de contrôle de gestion, gendarme financier du football, NDLR) nous donne le feu vert pour le National. Alors, on va attendre un peu…

Allez-vous tout de même jouer la première place ?

Bien sûr! Je veux finir premier pour prouver à tout le monde que dans les quartiers nord de Marseille, il n’y a pas que des kalachnikovs et des dealers comme on le croit! Puis, si on finit premier, je pourrai dire «bande de c…» à la mairie qui ne souhaite pas nous aider! Maintenant, quand on refusera la montée, elle devra s’expliquer avec les Marseillais, les vrais.

Mais en cas de montée, cela ne serait-il pas plus facile de trouver des financements ?

Personne ne nous donnera de pognon ! Marseille est une ville sinistrée. Personne ne se rend compte de ce qui se passe ici, il n’y a plus que le tourisme. Nous, on est totalement à la rue. Le football n’est pas fait pour les clubs de quartiers comme nous.

En refusant la montée, vous offririez à Rodez une voie royale vers le National…

Je veux à tout prix éviter cela! Je veux finir premier et je souhaite que Hyères gagne à Rodez pour qu’il termine deuxième et monte en National. Je ferai tout pour mettre des bâtons dans les roues au Raf. Si l’occasion s’était présentée, je me serai couché à Cannes en envoyant jouer les épiciers du quartier pour que Rodez ne monte pas.

Avez-vous toujours de la rancœur contre Rodez et ce fameux match retour à Paul-Lignon (NDLR: à l'issue d'un déplacement houleux en Aveyron, Jean-Luc Mingallon avait déclaré "en avoir plein le c... de Rodez") 

Ah oui ! Et le mot est faible. Cela fait trois ans qu’on est plus que mal reçu. On nous insulte de tous les noms. Il n’y a qu’à Rodez que je vois ça. Un public, il faut l’éduquer. Le ballon, moi je m’en fiche. En revanche, à Consolat, vous ne serez jamais mal reçu. Car j’ai mis les moyens pour cela. J’ai fait le tri dans mon public, j’ai viré des mecs du stade. C’est dangereux mais c’est le boulot d’un président. Pour vous dire, j’ai été cambriolé à trois reprises et je reçois plein de menaces de mort! Vous savez, les quartiers nord, c’est très chaud.

Vous avez annoncé que ce serait votre dernière saison à la présidence du club. Votre repreneur pourrait accepter le projet du National…

Ça fait 30 ans que je suis président et je veux arrêter. Maintenant, les repreneurs, je les attends toujours! Il n’y en a pas. Et je ne vais pas couler le club en le donnant à des clochards… Donc certainement que je continuerai.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

729 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE. Un hall d'entrée (avec un e[...]

543 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Apt T2 au Rdc . Une entrée d[...]

540 €

Charmant T3 rénové situé au 2ème étage d'un petit collectif de 4 logements.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir