Année record pour Jeune Montagne

  • Après une année 2013 marquée par des records de collecte et de transformation, l’entreprise veut maintenant développer ses produits fromagers et renforcer le positionnement haut de gamme de l’aligot de l’Aubrac.
    Après une année 2013 marquée par des records de collecte et de transformation, l’entreprise veut maintenant développer ses produits fromagers et renforcer le positionnement haut de gamme de l’aligot de l’Aubrac. CP
Publié le , mis à jour

Économie. La coopérative fromagère de Laguiole poursuit sa croissance. Après une année 2013 marquée par des records de collecte et de transformation, l’entreprise veut maintenant développer ses produits fromagers et renforcer le positionnement haut de gamme de l’aligot de l’Aubrac.

En un peu plus d’un demi-siècle d’existence, la coopérative fromagère Jeune Montagne a parcouru un sacré bout de chemin. L’entreprise emploie aujourd’hui une centaine de salariés et fait vivre plusieurs dizaines de producteurs laitiers de l’Aubrac aveyronnais, mais aussi cantalien et lozérien. Signe de sa bonne santé actuelle, la coopérative a vu son chiffre d’affaires considérablement progresser durant ces dernières années, en moyenne de 8 à 10%.

Ces bons résultats lui permettent notamment de maintenir le prix du lait à un niveau élevé et de moderniser ses équipements. Depuis 2012, Jeune Montagne a engagé un programme d’investissements particulièrement conséquent et ambitieux de 7 M€, l’objectif étant de doter l’entreprise de capacités de production adaptées aux volumes actuels. Après l’aménagement du nouveau site de conditionnement et d’affinage de La Poujade (4,7 M€), la coopérative a décidé d’investir 1,5 M€ sur le site de la fromagerie et l’atelier d’aligot.

Près de 14 800 000 litres de lait transformés

L’année 2013 fut celle de tous les records en termes de collecte et de transformation. Des conditions climatiques plus favorables pour la production herbagère, des fourrages en quantités suffisantes et de bonnes qualités, ont permis d’atteindre une collecte optimale de 15 354 000 litres de lait. Avec 800 000 litres de plus qu’en 2012, un niveau record de transformation de près de 14 800 000 litres de lait transformés a été assuré par les équipes de la coopérative. 

La mise en service du site de La Poujade s’est traduite par l’augmentation de la capacité d’affinage du fromage de Laguiole, avec trois nouvelles caves de 2000 places. Au final, près de 800 tonnes de laguiole ont été mises en affinage en 2013. Il convient d’ajouter 50 tonnes de tome, fournies à la coopérative de Thérondels, pour faire face à des fabrications d’aligot, toujours en progression. "Nous ne pouvons que nous féliciter des impacts positifs de l’Union des deux coopératives, qui prouve aujourd’hui, à travers des synergies de gammes et le partage des outils de production, toute son efficacité pour les adhérents des deux côtés de la Truyère", souligne le président de Jeune Montagne, Gilbert Cestrières. 

Au final, malgré un contexte économique difficile et les importants investissements réalisés, 2013 aura été une "bonne année" pour la coopérative et ses adhérents. "Il ne faut pas oublier que notre coopérative est, avant tout, au service des producteurs et de notre territoire, iinsiste le directeur général de Jeune Montagne, Bernard Robert. L’une des forces de la coopérative est d’arriver à rémunérer ses adhérents à un haut niveau.

De nouveaux producteurs lozériens et l’extension du périmètre de l’AOP Laguiole

À ce jour, la coopérative du Nord Aveyron regroupe 76 producteurs laitiers, la grande majorité de l’Aveyron, une douzaine du Cantal et autant de Lozère. Début 2015, cinq nouveaux producteurs de l’Aubrac lozérien vont rejoindre la filière AOP (Appellation d’origine protégée) et la coopérative fromagère, pour un apport annuel prévisionnel de près d’un million de litres de lait. La procédure d’extension de l’aire géographique de l’AOP Laguiole sera également engagée, lorsque le nouveau cahier des charges, approuvé par la commission permanente de l’Inao, sera définitivement validé par la commission européenne.

Une extension nécessaire, quand on sait qu’une analyse prospective montre qu’une quinzaine d’exploitations représentant plus de 2 millions de litres de lait, pourraient quitter la filière dans les cinq ans à venir. Parmi ses principaux objectifs, Jeune Montagne souhaite désormais s’appuyer sur son important réseau commercial pour développer ses produits fromagers, le laguiole, mais aussi l’écir et le buronnier. Un axe majeur exploité avec succès depuis le début de l’année. L’une des autres volontés de la coopérative est de renforcer le positionnement «haut de gamme» de l’aligot de l’Aubrac. Une indispensable exigence de qualité. 

Joël Born
Voir les commentaires
L'immobilier à Laguiole

703000 €

Idéalement située aux portes du village de LAGUIOLE, venez découvrir cette [...]

128000 €

MAISON DE VILLAGE AVEC JOLI JARDIN CLOS, TOTAL PARCELLE  218M2 REZ-DE-CHAUS[...]

636000 €

Sur les hauteurs de l’Aubrac, et le GR 65, en face du roc de Cayla, tout pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Laguiole
Réagir