L’abbatiale de Sylvanès s’offre de nouveaux vitraux

  • La réfection des vitraux de l'abbaye de Sylvanès a été confiée au père d'origine coréenne,  Kim En Joong.
    La réfection des vitraux de l'abbaye de Sylvanès a été confiée au père d'origine coréenne, Kim En Joong. Repro CP / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

À moins de deux mois de l’ouverture du 37e festival de musiques sacrées, l’association des amis de l'abbaye a signé en décembre une convention avec la Fondation du patrimoine pour financer, à travers des dons individuels et de sociétés, la réfection de l’ensemble des vitraux de l’abbatiale du XIIe siècle

À moins de deux mois de l’ouverture du 37e festival de musiques sacrées et de musiques du monde de l’abbaye de Sylvanès, se pare de neuf. 

L’association des amis de l'abbaye a signé en décembre une convention avec la Fondation du patrimoine pour financer, à travers des dons individuels et de sociétés, la réfection de l’ensemble des vitraux de l’abbatiale du XIIe siècle, "disparates et dont certains menacent ruine". "Il nous fallait l’accord de la commune, qui sera maître d’ouvrage, des Monuments historiques, ainsi que les partenariats de la région et du département, expliquent, de concert, le père André Gouzes, président d’honneur de l’association des amis de l’abbaye, et Michel Wolkowitsky, directeur général et artistique de l’abbaye et de son festival, maire de Sylvanès depuis 2008.

Le père Kim En Joong  

"Mais il nous faut aussi apporter notre part associative, comme la communauté paroissiale locale apportera la sienne." Les promoteurs de cet ambitieux projet, qui s’inscrit dans le cadre du 40e anniversaire de la «renaissance» de l’abbaye à l’initiative du père Gouzes, de Michel Wolkowitsky et de quelques autres (c’était en 1975 !), ont choisi le peintre d’origine coréenne Kim En Joong pour la réfection des vitraux. Spécialiste de la peinture sur verre (il a notamment réalisé des vitraux pour la basilique Saint-Julien de Brioude et l’abbaye de Fontfroide, près de Narbonne), cet artiste a lui-même été ordonné prêtre en 1974 et appartient à l’ordre des dominicains, comme le père Gouzes, dont il est un ami proche.

115 000€  en deux tranches

Si le père Kim, qui a déjà exposé à Sylvanès, s’est proposé de travailler bénévolement, le budget prévisionnel pour la première tranche, concernant les 14 vitraux du chevet de l’abbatiale, a été évalué à 64 000€  à la fin de l’année dernière. Une seconde tranche, dédiée à la réfection des vitraux de la nef, est estimée à 51 000€ et devrait être achevée en 2015, pour une inauguration d’ensemble et les célébrations du quarantenaire. Le 37e festival, programmé du 13 juillet au 24 août, sera l’occasion de battre le rappel parmi les souscripteurs potentiels, invités à apporter leur pierre à ce bel édifice.

H.C.
Voir les commentaires
Réagir