Economie

Merico et Graphi : regroupement en vue à Bozouls

  • Sur son site primaubois, Graphi imprimeur emploie actuellement 36 salariés.
    Sur son site primaubois, Graphi imprimeur emploie actuellement 36 salariés. José A. Torres - José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner

Imprimerie. Les activités des deux sociétés d’Inforsud devraient être concentrées sur le site de Bozouls. Reste à régler le sort des salariés gardois de l’usine de Milhaud, ravagée par un incendie.

Depuis quelques jours, des rumeurs insistantes et alarmantes sur l’avenir des entreprises Mérico, de Bozouls, et Graphi Imprimeur de La Primaube, circulent dans l’agglomération ruthénoise. La réalité des sociétés appartenant à Inforsud Gestion est beaucoup moins sombre.
Imprimerie de proximité et haut de gamme (elle travaille notamment pour les musées nationaux), Graphi Imprimeur emploie 36 salariés, sur son site primaubois. Imprimerie de labeur, d’une centaine de salariés, Mérico Delta Print possèdait deux sites de production à Bozouls et Milhaud, dans le Gard, ainsi que des agences commerciales à Paris, Rennes, Lyon. L’usine gardoise a été entièrement détruite le 16 mars dernier. Ce qui a passablement modifié les donnes du projet de dynamisation envisagé par le groupe.

"Consolider l’activité"

"Depuis plusieurs mois déjà, nous avons engagé une analyse sur les activités de Mérico et Graphi. Entre-temps, malheureusement, il y a eu l’incendie de Milhaud", explique le directeur général du site de Bozouls, Christophe Canevet. Selon les premières hypothèses de travail, l’usine gardoise ne sera pas reconstruite et les activités de Mérico et Graphi devraient être regroupées sur un site unique à Bozouls. Que vont devenir les 26 salariés de Milhaud? Pour l’instant, rien n’est arrêté et il serait prématuré d’évoquer des licenciements. "La réflexion est en cours, insiste le responsable de l’entreprise de Bozouls. L’essentiel est de consolider l’activité pour la pérenniser. La priorité est d’avoir un projet viable et d’en mesurer l’impact pour nos collaborateurs. Ce projet, il faudra le valider et le partager." Autrement dit, pas question de précipiter...
De son côté, le maire de Bozouls, Jean-Luc Calmelly, accueille ce probable regroupement avec satisfaction."Qu’une entreprise qui traverse une période compliquée mette en place un projet de réorganisation et de développement est une bonne chose. Les entreprises qui s’en sortent sont celles qui savent s’adapter."
 

Joël Born
L'immobilier à Bozouls

450 €

Au coeur de BOZOULS : Venez visiter ce bel appartement de Type 3 offrant de[...]

453 €

Dans un quartier calme de Bozouls, venez découvrir ce beau T3 de 59 m2 bén[...]

327 €

VENEZ DECOUVRIR CE JOLI T1BIS DANS UNE PETITE COPROPRIETE AVEC SON JARDIN E[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir