Najac : un "trésor" enfoui cristallise les passions

  • La patère de bronze est bien protégée...
    La patère de bronze est bien protégée... Centre Presse
Publié le , mis à jour

Patrimoine. La patère en bronze découverte récemment à Sourbins, près de Najac, cristallise les passions. Un combat vient de s’engager entre l’État, le propriétaire du terrain où a été trouvé l’objet et son inventeur. Une histoire à creuser

Comment une coupe de 35 cm de diamètre en bronze peut mettre en ébullition une partie de l’ouest-Aveyron ? Découverte lors du 13e rallye Midi-Pyrénées de détections, organisé sur le site de Sourbins près de Najac, une patère en bronze datant approximativement de 50 après J-.C, cristallise les passions. 

"Quand nous avons trouvé l’objet, nous avons averti la gendarmerie, puis nous avons protégé l’objet", explique pour commencer Pierre Segonds, le propriétaire du champ qui revendique depuis ce jour, la propriété du "trésor". "Lundi, des responsables du service régional d’archéologie de la Direction régionale des Affaires culturelles sont venus pour voir l’objet, mais n’ont reconnu aucun droit à son inventeur car il a utilisé un détecteur de métauxJe trouve cela un peu fort", peste le propriétaire de la parcelle qui dans l'attente de clarification, a décidé de placer la patère sous bonne garde.  

"On ne bougera pas"

Délégué régional de la Drac, Laurent Fau n’a pas souhaité faire de commentaire. En revanche, plaintes ont été déposées par le ministère de la Culture via la Drac et l’association Happah (Halte au pillage du patrimoine archéologique et historique). "Ils ont porté plainte ! Oui mais contre quoi", s'interroge Pierre Segonds.

"Tant que les droits de celui qui a mis à jour le vestige ne sera pas reconnu, on ne bougera pas", lâche-t-il. En attendant, de lourdes plaques de métal sont posées au-dessus du trou qui renferme l’objet. Aujourd’hui, chacun campe sur ses positions. Une guerre de tranchée s’est-elle installée ? Possible. En tout cas, à Najac, on prend cette affaire à cœur.

Association de protection

"Nous allons bientôt déposer les statuts d’une association dont le but sera de protéger la découverte", explique Pierre Segonds. Environ 200 personnes ont manifesté leurs intentions de faire partie de cette association… Comme en Bretagne, mais il semble bien qu’une partie d’irréductibles habitants d’un village aveyronnais ait décidé de tenir tête à l’administration locale. L’histoire ne dit pas s’ils possèdent de la potion magique… Une histoire à creuser. 

P-J.C
Voir les commentaires
L'immobilier à Najac

75000 €

Au cœur du village, maison de caractère de 50 m² habitables environ proposa[...]

278000 €

Sur les hauteurs de Najac, dans un cadre sublime avec vue dégagée exception[...]

695000 €

Maison de caractère nichée dans un domaine campagnard de 17 ha sise à côté[...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir