Basket

Basket : Rodez clôture son recrutement par deux intérieurs

  • L’ex-Cadurcien Florian Ducard (photo), associé au « baroudeur » Fuad Memcic, laissent augurer une belle présence ruthénoise dans les raquettes de Nationale 3.
    L’ex-Cadurcien Florian Ducard (photo), associé au « baroudeur » Fuad Memcic, laissent augurer une belle présence ruthénoise dans les raquettes de Nationale 3. Maxime Raynaud / Maxime Raynaud
Publié le / Modifié le S'abonner

Nationale 3. Le Srab a annoncé hier la signature de deux recrues, Florian Ducard (Cahors, N3) et Fuad Memcic (Allemagne). À moins d’une arrivée gratuite, le recrutement est terminé.
 


Au lendemain de la Draft américaine, le Stade Rodez Aveyron basket n’a pas non plus chômé. Hier, le club cher au président Vincent Bonnefous a en effet clôturé son recrutement - à moins d’une opportunité gratuite - par la signature de deux derniers joueurs.

Moins d’un mois après l’arrivée d’un nouveau meneur, Valentin Gelin, ce sont cette fois deux joueurs « grand format » amenés à jouer dans la raquette qui ont débarqué.
Présenté vendredi, Florian Ducard n’a pas eu beaucoup de route à faire. Cet ailier fort ou pivot de 28 ans (2,08 m, 113 kg) évoluait en effet à Cahors lors des deux dernières saisons (N3). Mais « attiré par la région et le projet de remontée du club », cet ex-Avignonnais souhaitait également retrouver un « rythme d’entraînement proche de ce qu’(il) avait connu au centre de formation de la Chorale de Roanne ». « C’est un joueur qui rentre parfaitement dans notre projet de passes, de mouvement », appuyait Bonnefous. « Il est capable de sortir et d’arroser » ajoutait l’entraîneur Brahim Rostom qui a programmé la reprise de l’entraînement le 11 août (premier amical le 16 août contre une sélection de joueurs au chômage, à Limoges).

Memcic, baroudeur et gâchette
Fuad Memcic, pur intérieur de 32 ans (2,10 m, 113 kg), affiche de son côté un profil bien différent. Titulaire de la double nationalité bosnienne et slovène - un point commun avec Matija Sagadin pour cette dernière -, ce pivot présente des statistiques plutôt appréciables dans la peinture : 64 % à 2 points lors des deux dernières saisons et 84 % au lancer franc.

Cette « bonne gâchette » (Rostom) est de surcroît un véritable baroudeur. Pensionnaire de Reginalliga 2 allemande (équivalent de la NM2 française) lors du dernier exercice, il a également traîné ses baskets sur les parquets de la Pro B slovène ou encore de la NM1 espagnole. Entre-temps, lors de la saison 2010-11, Memcic a fréquenté le club de Chartres, y décrochant l’accession à la N1 et y côtoyant un certain Rostom, alors entraîneur des dames. « C’est une très bonne pioche, se félicitait hier ce dernier. Il ne va pas mettre 40 points mais défendre, prendre des rebonds, etc. »
Avec ces deux arrivées, le Srab a annoncé avoir mis fin à sa campagne de recrutement. Un recrutement qu’il a effectué  « en serrant les boulons » selon son président. Mais qui, sur le papier, s’annonce déjà prometteur.

 

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
Réagir