People

Cet été, profitez de l’eau en toute sécurité

  • Tous les ans, environ 1 000 noyades accidentelles surviennent, menant parfois au décès. ©Phovoir
    Tous les ans, environ 1 000 noyades accidentelles surviennent, menant parfois au décès. ©Phovoir destinationsante.com / destinationsante.com
Publié le / Modifié le S'abonner

Tous les ans, environ 1 000 noyades accidentelles surviennent, menant parfois au décès. ©Phovoir

Baignade, surf, rafting, pêche… Sources de plaisir, les activités aquatiques peuvent aussi être le théâtre d’accidents, parfois graves. En particulier lorsqu’elles sont pratiquées dans de mauvaises conditions. D’où l’importance d’avoir toujours en tête les conseils de l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES).

Soyez attentif à votre environnement. Un drapeau rouge hissé sur la plage, une rivière ou un lac interdit la baignade. Respectez scrupuleusement ces consignes de sécurité. Préférez toujours les zones surveillées. Si vous vous aventurez en mer ou partez faire du rafting, consultez régulièrement les bulletins météorologiques pour pouvoir rebrousser chemin au plus tôt si le temps venait à changer. Et bien entendu, informez vos proches de votre destination et de votre heure de retour prévue.

Surveillez aussi votre forme physique. Même si vous êtes bon nageur, ne surestimez pas vos forces. Souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine. Si votre pratique sportive exige de porter un gilet de sauvetage, un casque, conformez-vous à ces recommandations. Sachez en effet que 20% des noyades ont lieu pendant une activité autre que la baignade (bateau, pêche, plongée, kayak…) et qu’elles sont souvent dues à une chute ou à un malaise.

Rentrez progressivement dans l’eau, surtout si elle est fraîche et si vous vous êtes exposé au soleil. Vous êtes fatigué, vous avez un peu bu ? Attendez encore un peu avant de vous baigner.

En cas de problème. Si vous êtes dans l’incapacité de regagner le rivage, ne luttez pas contre le courant. Allongez-vous sur le dos et mettez vos bras et vos jambes en étoile. Vos voies respiratoires seront dégagées et vous pourrez appeler à l’aide plus facilement. Si vous êtes témoin d’un accident, appelez le 112.

Le microbiote intestinal se dévoile, peu à peu

Variole, faut-il détruire tous les échantillons ?

Source : PeopleLooks

destinationsante.com
Voir les commentaires
Réagir