Démantèlement d'une cellule jihadiste présumée à Albi

  • D'après la source policière, la cellule jihadiste présumée rayonnait sur Albi et Toulouse
    D'après la source policière, la cellule jihadiste présumée rayonnait sur Albi et Toulouse Repro CP
Publié le , mis à jour

Deux hommes et une femme soupçonnés d'appartenir à une cellule jihadiste liée à la Syrie ont été interpellés mardi matin à Albi (Tarn), a-t-on appris de source policière.

Deux hommes et une femme soupçonnés d'appartenir à une cellule jihadiste liée à la Syrie ont été interpellés mardi matin à Albi (Tarn), a-t-on appris de source policière. Les trois suspects ont été interpellés vers 6 heures du matin par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) assistée du Raid, unité d'élite de la police, dans le cadre d'une commission rogatoire ouverte en septembre 2013 par un juge antiterroriste parisien.

Séjour en Syrie

Selon les premiers éléments de l'enquête, deux des trois suspects sont revenus en avril et en mai d'un séjour de trois mois en Syrie. L'un d'eux pourrait être un recruteur de candidats au jihad en Syrie. D'après la source policière, leur cellule rayonnait sur Albi et Toulouse (Haute-Garonne) et était suspectée de préparer des "actions violentes", a précisé la source policière. Un plan gouvernemental de lutte antijihad, contre les filières vers la Syrie notamment, a été présenté le 23 avril par Bernard Cazeneuve.

Une des mesures phares est la possibilité donnée aux proches de candidats potentiels au jihad de les signaler sur une plateforme internet et un numéro vert. Ce dernier fonctionne depuis le 29 avril.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?