Estivada de Rodez

L’Aveyron, un modèle pour l’enseignement occitan

  • Jeanne Verny en compagnie de Gauthier Couffin, Cédric Augé et Camille Rousset sur le stand de la Felco.
    Jeanne Verny en compagnie de Gauthier Couffin, Cédric Augé et Camille Rousset sur le stand de la Felco. SO -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

En Midi Pyrénées, l'Aveyron compte le pourcentage le plus élevé d’élèves bilingues. Le département est également exemplaire en France. C’est là que s’est ouverte la première section bilingue occitan/français en 1989.

Les responsables de la Felco (Fédération pour l’enseignement de la langue et de la culture d’Oc) tiennent actuellement un stand à l’Estivada. L’occasion pour eux de revenir et d’échanger autour de "l'article 40 qui confirme et inscrit dans la loi, des dispositions introduites progressivement au cours des décennies précédentes, ouvrant des possibilités à l’enseignement des langues régionales, l’occitan, notamment", souligne Marie-Jeanne Verny, professeur d’occitan à la fac de Montpellier et membre de la Felco.

Un an après l’application de la loi Peillon, la Felco peut se réjouir car "l’Aveyron est le département de Midi Pyrénées qui compte le pourcentage le plus élevé d’élèves bilingues". Le département est également exemplaire en France puisque c’est là que s’est ouverte la première section bilingue occitan/français en 1989. Chiffres à l’appui, la Felco peut démontrer à ce jour que le département compte 750 élèves bilingues, fréquentant 15 écoles publiques bilingues et pratiquement 80 professeurs et intervenants enseignant l’occitan.

Aujourd’hui, l’occitan est enseigné dans tous les collèges du Grand Rodez et la majorité de ces établissements publics proposent un enseignement de l’occitan (une sensibilisation ou une option). Cet enseignement se poursuit dans deux lycées ruthénois et dans trois des quatre lycées publics généraux à savoir Saint-Affrique, Villefranche et Decazeville.

Salima Ouirni
Réagir