Football L2 : Chebake, déjà à toute vitesse

  • Comme d’autres ex-Ruthénois avant lui, Issam Chebake (ici au duel avec l’Auxerrois Tafsir Cherif) a effectué vendredi le grand saut en Ligue 2.
    Comme d’autres ex-Ruthénois avant lui, Issam Chebake (ici au duel avec l’Auxerrois Tafsir Cherif) a effectué vendredi le grand saut en Ligue 2. Sébastien Devaur
Publié le

1ere journée. L’ex-Ruthénois a vécu vendredi soir sa grande première sur le côté droit de la défense du Havre. Un baptême du feu plus que réussi malgré la défaite à Auxerre (2-0), comme son passage « de l’autre côté ».

Il a déjà conquis son monde. Et mis dans sa poche la presse locale. Samedi, Le Havre presse lui décernait sa meilleure note (6/10), glissant dans un commentaire qu’il a sûrement précieusement conservé : "Une première réussie (...). Une vraie bonne pioche."

La veille, comme d’autres ex-Ruthénois avant lui-Jérémy Blayac, Gregory Ursule, Féthi Harek, etc.-, Issam Chebake découvrait les fastes de la Ligue 2. Et l’arrière latéral droit, passé du Rodez Aveyron football et du CFA au Havre Athletic club, le doyen français, n’a même pas donné le sentiment d’être impressionné.

"Je me suis rappelé d’où je venais et j’étais fier de moi"

Face à l’AJ Auxerre, sur la mythique pelouse de l’Abbé-Deschamps, le Franco-Marocain de 24 ans a tout simplement joué sa partition. À toute vitesse, à l’image de ses rushs sur le côté droit de Paul-Lignon, il s’est adapté comme si de rien n’était. Et a apprécié. "Je suis content oui. J’ai fait un bon match malgré la défaite frustrante. Pour ma première, j’ai eu de bonnes sensations, reconnaissait-il hier à quelques minutes de la sieste dominicale. Et puis, il y avait le contexte, ce stade, 6 000 spectateurs... Non, c’était beau."

Beau comme un rêve éveillé. Depuis cet été et ce grand départ vers la Normandie et l’antichambre de l’élite, la révélation ruthénoise de la saison passée ouvre grand ses yeux comme un enfant devant une montagne de cadeaux. "Quand j’ai signé (pour deux saisons) mon contrat, le premier professionnel, j’ai eu un moment de mélancolie, d’émotion, avoue-t-il. Je me suis rappelé d’où je venais et j’étais fier de moi."

De sa Moselle de jeunesse où il taquinait encore la balle en DHR à 18 ans au Raf l’an passé jusqu’au Havre, Issam Chebake s’est repassé son film. "Je suis la preuve qu’il ne faut jamais lâcher. Lors de la signature, j’ai reçu beaucoup d’appels, de messages, et notamment de supporters ruthénois qui m’ont fait chaud au cœur. Là, j’ai senti que je changeais de monde, que je passais de l’autre côté, chez les pros".

Baptême du pré et baptême des coulisses

Accueilli au Hac par Christophe Revault, ex-grand gardien de but, Chebake et ses jambes de feu ont aussi appris à connaître un autre degré d’exigence. "Aux entraînements, l’intensité est énorme. Il faut jouer très vite, prendre immédiatement l’info. Tout le monde est à fond, veut gagner sa place et ça met des coups", sourit le nouvel élève d’Érick Mombaerts. Le baptême du pré. Et celui des coulisses. L’appartement fourni et meublé par le club, la vie à l’hôtel en attendant d’aménager et les caméras : "Avant je regardais BeIn sport, maintenant ils me filment !" se marre-t-il, bien conscient d’avoir franchi une marche.

"Le matin, quand je me lève, c’est football. Puis il y a la sieste, l’entraînement, etc. Tu sors de chez toi, des gens te reconnaissent, tu signes des autographes, es pris en photos. C’est la première fois que je ressens ça. À Rodez, j’avais ma formation d’éducateur sportif à côté et pensais à plusieurs choses en plus du foot. Là, je suis footballeur professionnel. À moi de tout faire pour que ça dure."

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

78000 €

Proche faubourg et secteur universitaire, dans petit immeuble, joli Type 2 [...]

510 €

Une entrée avec placard, une cuisine indépendante donnant sur terrasse, ave[...]

20.33 €

Emplacement de parking extérieur N°1 avec accès sécurisé sécurisé par porta[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?