Les députés aveyronnais sont-ils de bons élèves à l’Assemblée ?

  • Yves Censi, Marie-Lou Marcel et Alain Marc.
    Yves Censi, Marie-Lou Marcel et Alain Marc.
Publié le , mis à jour

Politique. Depuis quelques jours, les 577 députés français sont en vacances. L'occasion d'éplucher leur année parlementaire, chiffres à la clé. Alors, qui de Marie-Lou Marcel, Yves Censi ou Alain Marc décroche la palme du député aveyronnais le plus assidu ? Le plus actif ? Le plus bavard aussi ?

L’heure des vacances estivales a sonné à la mi-juillet pour les quelque 577 députés français, baissant le rideau sur leur deuxième année de mandat. L’occasion de dresser le bilan parlementaire 2013-2014, et le palmarès des députés les plus actifs, les plus assidus, les plus bavards face au gouvernement aussi. Ces données ont été récemment délivrées par le site internet « Nos Députés ».

Marie-Lou Marcel, la bonne élève aveyronnaise

Parmi les enseignements locaux de ces chiffres : Marie-Lou Marcel remporte la palme de la députée aveyronnaise la plus assidue au Palais-Bourbon, avec 35 semaines d’activité sur les quarante que compte l’année parlementaire. La Decazevilloise, députée de la 2e circonscription de l’Aveyron, devance Yves Censi (31 semaines) et Alain Marc (25) et confirme ainsi une tendance : avec 28,6 semaines d’activité en moyenne, les 143 députées femmes devancent légèrement leurs collègues masculins (26,9 semaines).

Si Yves Censi se distingue par ses 110 interventions dites « courtes » (moins de 20 mots) et ses trois questions orales au gouvernement, Alain Marc a signé quelque 1006 amendements et rédigé 63 questions au gouvernement. En revanche, Yves Censi s’est vu pointé du doigt pour n’avoir participé qu’à 23 réunions de commission et Alain Marc pour n’être intervenu que 8 fois longuement à l’Assemblée. Ces dernières données, légèrement en deçà de la moyenne parlementaire, ne suffisent pas à entacher le bon classement des trois députés aveyronnais, inscrits parmi les 150 députés les plus actifs en 2013-2014.  

Les bons élèves et les cancres du Palais Bourbon

La palme revient à François Brottes (PS), Christophe Caresche (PS) et Charles de Courson (UDI).Ces trois élus ont été actifs durant chacune des 40 semaines de l'année. 

A l'inverse, 22 députés ont eu dix semaines d'activité ou moins lors de l'exercice 2013-2014. Le député de Guadeloupe Éric Jalton (groupe PS) est le seul député de l'hémicycle à ne pas avoir eu une semaine d'activité parlementaire, suivi de près par le député UMP de l'Essonne Franck Marlin (1 semaine d'activité). Patrick Balkany (UMP) a été actif moins d'un quart de l'année (7 semaines). Jean-Christophe Cambadélis (PS) et Christian Estrosi (UMP) ne font guère mieux avec respectivement 9 et 10 semaines d'activité parlementaire recensées sur les 40 de l'année. 

Lola Cros
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?