Culture et Loisirs

Rodez : le succès de Soulages irradie le musée Fenaille

  • [LEG]Il y a quelques jours, le record de fréquentation a été battu.
    [LEG]Il y a quelques jours, le record de fréquentation a été battu. PIXROD PIXROD / PIXROD PIXROD
Publié le / Modifié le S'abonner

Musée. L’incroyable succès de Soulages rayonne sur les deux autres musées de la ville et surtout sur Fenaille. Directeur adjoint des musées, Aurélien Pierre loue la dynamique qui s’instaure.

Le musée Fenaille ? Il se porte bien, merci pour lui. Depuis l’ouverture de Soulages, les statues-ménhirs n’ont en effet jamais reçu autant de monde. Jeudi dernier, la barre des cinq cents visiteurs y a même été franchie en milieu d’après-midi. Un record !

Incontestablement, Fenaille jouit du rayonnement de Soulages. Tout comme le musée Denys-Puech d’ailleurs. Certes, les responsables des musées du Grand Rodez s’attendaient à ce que ce musée archéologique, rouvert en juillet 2002 après d’importants travaux, bénéficie de l’engouement suscité par l’ouverture du temple de l’outrenoir. Mais, au-delà, pour Aurélien Pierre, l’importance provient de la réaction de ces nouveaux visiteurs. 

Un travail de fond

"Nous n’avons que de bons retours. C’est agréable de voir des gens émus à la sortie du musée. Ils ne s’attendaient peut-être pas à cela en venant à Fenaille". Comme un écho au sentiment de Pierre Soulages, qui répète à propos du musée Fenaille : "Lorsque pour la première fois j’ai vu les stèles gravées, ce fut un choc".

L’ex-directeur de Fenaille, devenu directeur adjoint des musées du Grand Rodez, loue surtout la dynamique qui s’instaure désormais autour de ces trois musées à l’architecture également remarquable. "Nous avons beaucoup travaillé en amont pour préparer l’ouverture du musée Soulages. Et nous avons tout fait pour proposer une belle exposition à l’occasion de l’ouverture", explique-t-il, faisant référence à l’exposition temporaire « Impression d’Afrique » (visible jusqu’à la fin octobre).

"Rodez sera observée de plus près par les amateurs d'art"

Une dynamique qui a entraîné dans son sillage un personnel très sollicité. "Sur ce point, c’est vrai que c’est tendu. Il règne cependant une certaine effervescence autour du succès des musées qui permet de surmonter cela". Pour le conservateur qu’il est, ce succès engendre aussi de nouvelles attentes. "Désormais, avec le musée Soulages, Rodez sera observée de plus près par les amateurs d’art. Ils regarderont régulièrement ce qu’il s’y passe, quelles nouvelles expositions ils pourront voir. À nous d’être attractifs".

Un véritable travail de fond auquel il croit beaucoup. "Car les passerelles existent entre les deux musées. Et l’on se rend compte que les gens ont soif de culture !" Dans un très court terme, le musée Fenaille va revoir sa collection permanente, en l’agrémentant notamment d’une nouvelle statue-menhir et d’autres nouvelles pièces. "Nous avons aussi de belles idées pour les prochaines expositions temporaires". Aurélien Pierre n’en dira pas plus, invitant le public à suivre en attendant son « Impression d’Afrique ».

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Proche université Champoll[...]

286 €

T1 Bis, proche de l'IUT, refait à neuf, comprenant une pièce principale ave[...]

365 €

Rodez, appartement meublé de type 1 de 31m² situé au 1ème étage, composé d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir