Serge Roques fait sa rentrée à Villefranche-de-Rouergue

  • Rentrée anticipée pour Serge Roques qui a découvert les travaux réalisés dans les écoles.
    Rentrée anticipée pour Serge Roques qui a découvert les travaux réalisés dans les écoles. RDS
Publié le

Éducation. Alors que la mise en place de la réforme des rythmes scolaires est la grande nouveauté 2014, avec encore beaucoup d’interrogations, les différentes écoles ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 55 000€ de travaux au cours de cette année.

Quand Serge Roques est arrivé aux affaires en 2001, il y avait dix implantations d’écoles aux quatre coins de la bastide. Au terme de deux mandats, le maire se félicite "d’avoir réduit ce parc à trois groupes scolaires seulement": Robert-Fabre (294 enfants et 13,5 postes d’enseignants), Pendariès (235 et 10, dont un de plus à la rentrée), Chartreuse (181 et 8).

"Il était urgent de rationaliser l’offre du centre-ville, insiste le maire. Et, même si certains craignaient qu’on détruise le capital scolaire, qu’on bouleverse les habitudes, je ne regrette rien aujourd’hui. Regrouper les écoles sur trois sites forts et stratégiques, c’était les renforcer".

 55 000€ de travaux 

Entouré de quelques élus (Véronique Lamy, Catherine Bruel, Jean-Pierre Ceccato), de membres du service scolaire (Cédric Pourcel, Nathalie Moreau) et de Nicolas Rouziès, le directeur de la section locale de la FCPE, Serge Roques a ainsi présenté le bilan des travaux effectués cette année et auxquels ont été consacrés une enveloppe de 55 636€.

À quelques jours de la rentrée, où 710 élèves (contre 692 en septembre 2013) sont attendus dans les écoles publiques, le premier magistrat a ainsi choisi, pour ce tour d’horizon, le groupe scolaire de la Chartreuse, lequel a bénéficié au total de 32 000€ de travaux: 18 000€ pour le remplacement du jeu d’enfants à la maternelle, 9615 pour le changement des menuiseries et 4 500€ pour la réfection de deux salles de classe (CP et CE1) à l’élémentaire.

Eviter l'effet yo-yo

Le reste a été ventilé pour le remplacement des menuiseries du groupe Robert-Fabre au Tricot (21021) et pour divers travaux (2 500€). "C’est un exercice classique, constate volontiers Serge Roques. Excepté le dossier de la construction du groupe Pendariès, on préfère investir chaque année la même somme et maintenir le patrimoine à niveau en évitant le yo-yo". Lors des prochains mois, l’entretien restera donc une constante, alors que la ligne budgétaire majeure sera consacrée à la toiture et la structure du groupe scolaire Robert-Fabre qui a 40 ans.

RDS
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

640 €

Bel appartement de type 4 d'une surface de 83 m2 situé au 3ème étage d'un i[...]

99000 €

Appartement de Type 2 de 45 m² au troisième et dernier étage d'un immeuble [...]

640 €

A louer T4 au 3ème étage d'un immeuble centre ville avec ascenseur - Belle [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?