Culture et Loisirs

Journées du Patrimoine : passez le «certif» comme en 1930

  • Les candidats à se concentrer sur cinq épreuves majeures d’antan.
    Les candidats à se concentrer sur cinq épreuves majeures d’antan. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Original. L’association de sauvegarde du patrimoine des amis de Clairvaux propose samedi de passer le certificat d’études tel qu’en 1930. Une autre façon de se plonger dans l’histoire à l'occasion des Journées du patrimoine. 

Tablette, téléphone et calculette seront interdits. Car seuls seront autorisés stylos, crayons et gomme. Et ce sont les organisateurs qui fourniront les feuilles des épreuves. Des épreuves un peu spéciales puisque ce sont celles sur lesquelles avaient planché des écoliers en 1930 !

Pas toutes les épreuves d’alors sinon le petit jeu aurait pu durer toute une journée. Mais un échantillon qui, durant 2 heures, conduira les candidats à se concentrer sur cinq épreuves majeures d’antan :

  • langue française
  • arithmétique
  • géographie
  • leçon de choses 
  • instruction civique

Que du lourd !

C’est donc une évocation du passé et plus précisément du patrimoine attaché à l’école de la République qui est de la sorte proposée samedi matin à Clairvaux. Après 2 heures d'épreuve, les participants pourront souffler autour d’un apéritif puis d’un repas avant le moment crucial de la correction des copies. Car si un prix d’excellence sera attribué, il y aura également un bonnet d’âne attribué, toutefois, à un volontaire ayant le sens de l’humour...

Ecriture du Moyen Âge

Dans le même temps, Valérie Mondon, calligraphe, présentera son travail. Elle évoquera en particulier l’écriture telle qu’elle se pratiquait au Moyen Âge. On pourra aussi découvrir une collection d’anciens buvards d’école, lorsque ceux-ci étaient couverts de publicité, et des copies seront mises en vente. La projection de deux diaporamas complétera le programme, l’un sur l’école des années trente et quarante, et l’autre sur l’histoire de l’écriture des chiffres. Entrée libre et gratuite.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir