Le musée Soulages donne un coup de fouet à l'attractivité ruthénoise

  • En juillet et août, le musée Soulages a accueilli 82 435 visiteurs.
    En juillet et août, le musée Soulages a accueilli 82 435 visiteurs. José A. Torres
Publié le , mis à jour

Tourisme. Fréquentation en hausse, satisfaction des commerçants de Rodez et intérêt croissant des professionnels. A Rodez, les premiers effets du musée Soulages n’ont pas tardé à se faire sentir.

La saison touristique est terminée et, au Grand Rodez, l'heure du bilan a sonné. Certes, une baisse de la fréquentation (comprise entre 7 % et 33 %), imputable aux mauvaises conditions météorologiques de l'été, est relevée au golf, à Aquavallon et à Combelles. Mais, ailleurs, tous les compteurs sont à la hausse ; ce qui fait de 2014 une "année record en fréquentation".

Bien sûr, le musée Soulages (qui a accueilli plus de 130 000 visiteurs depuis son inauguration le 30 mai, dont 82 435 en juillet et août) a servi de locomotive au tourisme ruthénois. "Clairement !", estime Florence Taillefer, la directrice de l'office de tourisme, qui considère 2014 comme "une année de référence".

"Optimiste"

Pas seulement au regard du nombre de touristes qui a explosé à Rodez, mais aussi parce que la "clientèle" a changé : "Il y a beaucoup de choses à faire ; et nous en sommes conscients". Ceci dit, Christian Teyssèdre, le président de l'Agglomération, se montre "optimiste" quant à la pérennité du succès du musée Soulages. "L'engouement va continuer. Peut-être pas avec la même intensité, mais il y aura encore beaucoup de fréquentation", prédit-il, avant d'ajouter que "l'important consiste à s'inscrire dans une dynamique et montrer qu'il n'y a pas que le musée à Rodez".

Transformer l'essai

Jugeant que "le tourisme devient un acteur économique énorme", il lance : "À nous de transformer l'essai de l'ouverture du musée Soulages !" À entendre Claire Molinier, la chargée de mission commerce du Grand Rodez, la machine est en marche. En marge d'une commercialisation des nuitées hôtelières restée stable par rapport à l'an passé, et de la satisfaction globale qu'elle a relevée auprès des commerçants ruthénois, celle-ci constate "l'intérêt" des enseignes nationales, voire internationales, pour la ville, "car il y a le musée Soulages"

Un gros congrès en 2016

Et de citer en exemple Subway (restauration rapide), attendu avenue Victor-Hugo. Elle ajoute que "des prospecteurs contactent l'Agglo pour trouver des emplacements ou des terrains". Mais l'effet Soulages irait aussi plus loin. Selon Claire Molinier, il aurait permis à la ville "d'être retenue pour l'organisation d'un gros congrès en 2016". 

Charles Leduc
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

409 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- T2 en coeur de ville. Entré[...]

580000 €

Exclusivité: Immeuble avec habitation et revenus locatifs : un magasin ave[...]

388 €

Situé proche de l'IUT et du Lycée Monteil, appartement de type 1 bis compos[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir