Cancer : Rodez enlève le haut pour sensibiliser au dépistage

  • De nombreux partenaires se fédèrent pour inciter au dépistage du cancer du sein.
    De nombreux partenaires se fédèrent pour inciter au dépistage du cancer du sein. José A. Torres
Publié le

Santé. Dans le cadre de la mobilisation nationale, plusieurs manifestations seront proposées ce mois-ci en Aveyron. Il sera aussi possible de visiter un sein géant installé tout spécialement place Foch.

L’initiative pourrait en choquer quelques-uns. Pensez donc, une paire de seins géante - 300 m2 tout de même - plus vraie que nature, trônant au beau milieu de la place Foch, à Rodez. Il fallait oser... Et surtout réussir à convaincre les élus du bien fondé de l’opération, malgré la réalité des chiffres qui parlent d’eux-mêmes: une femme sur huit sera concernée, dans sa vie, par le cancer du sein (1% de ces cancers touchent aussi les hommes). C’est chose faite. Aussi, après Toulouse, la sculpture gonflable de 20 mètres de long et de 16 de large va être installée le 18 octobre place Foch, afin d’offrir à tous les volontaires un Voyage au cœur du sein, nom de l’œuvre originale réalisée par la plasticienne toulousaine Émilie Prouchet-Dalla Costa.
Cette œuvre, mise au service de la sensibilisation au dépistage organisé du cancer du sein, accueillera les Aveyronnais(e)s pour une expérience unique et pédagogique à l’intérieur d’un sein sain et de son alter ego attaqué par une tumeur.

L’Aveyron mauvais élèves
«Le dépistage précoce constitue toujours l’une des armes les plus efficaces contre les cancers en général, celui du sein en particulier, explique l’un des intervenants. Un cancer qui se guérit à 90% quand il est pris à temps », précise-t-il aussitôt. C’est pour cela que l’association de dépistage des cancers (Adeca), le comité de sensibilisation pour le dépistage des cancers et le comité départemental de la ligue contre le cancer se mobilisent aux côtés d’autres partenaires (boulangers, coiffeurs, opticiens, restaurateurs...) pour inciter toujours plus de femmes, âgées de 50 à 74 ans, à se faire dépister tous les deux ans.
En ce sens, à l’image de Mars bleu, son pendant, en mars, pour le dépistage du cancer du colon, Octobre rose propose de nombreux événements, durant tout le mois, un peu partout en Aveyron. Un département où les femmes, justement, ne brillent pas spécialement par leur participation au dépistage du cancer du sein : elles sont 41,6% d’Aveyronnaises à s’être fait dépister l’an dernier contre 52,7% au niveau national.
Au-delà des nombreux stands d’informations installés ici et là dans les mairies, les hôpitaux, les CPAM et sur les principaux marchés du département, plusieurs manifestations autour de ce thème seront programmées quotidiennement jusqu’à la fin du mois, dans de nombreuses communes aveyronnaises.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?