Villefranchois

Handicap : une unité spécialisée et un foyer de vie en construction

  • La nouvelle structure de l’Adapeai, située chemin de la Borie-des-Places, derrière le cimetière, sera opérationnelle en 2017.
    La nouvelle structure de l’Adapeai, située chemin de la Borie-des-Places, derrière le cimetière, sera opérationnelle en 2017. OC - OC
Publié le / Modifié le S'abonner

Villefranche-de-Rouergue. L’Association départementale d’amis et parents de personnes handicapées mentales (Adapeai) ouvrira une nouvelle structure à l’horizon 2017 pour répondre à la demande.

Le chantier vient de démarrer sur la parcelle entourée par le chemin de la Borie-des-Places, située derrière le cimetière. Un terrain donné gracieusement par la municipalité villefranchoise à l’Adapeai (Association départementale d’amis et parents de personnes handicapées mentales) regroupant désormais l’Aveyron et le Tarn-et-Garonne. «Nous sommes ravis. Cette structure complétera le dispositif sur l’Ouest-Aveyron avec l’Esat (Établissement et services d’aide par le travail, NDLR) de Martiel et les appartements adaptés que nous disposons à Villefranche concernant une vingtaine de personnes suivies de façon individuelles», déclare Jean-Pierre Bénazet, directeur de l’Adapeai pour les deux départements.

Réflexion sur un projet d’accueil pour adultes autistes

Ainsi, début 2017, devraient ouvrir un foyer de vie et une unité pour personnes handicapées mentales vieillissantes d’une capacité de 45 places. «C’était un besoin suite à un recensement que nous avons effectué auprès de l’Esat. Il y avait aussi un besoin d’un foyer de vie pour des personnes qui ne sont pas en capacité de travailler». Car le vieillissement de la population et l’allongement de la durée de vie concernent aussi le handicap. Ayant célébré l’an dernier son demi-siècle d’existence, l’Adapeai, présidé par Marc Gosselin, colle plus que jamais à la réalité en menant une réflexion sur un projet «d’accueil pour adultes autistes», précise Jean-Pierre Bénazet. Une façon encore une fois de répondre à des besoins et de briser le tabou de l’autisme dont le premier Salon se tenait ce week-end à Laval (Mayenne).

L’Aveyron, en matière de solidarité, n’est jamais en reste. Ainsi, une conférence sur ce trouble se tiendra samedi 25 octobre à partir de 14h30 au centre social de Bozouls (renseignements au 05 65 48 84 41 ou au 06 81 28 67 84) en présence de l’auteur Josef Schovanec et de diverses structures et professionnels pour informer et échanger sur cette maladie encore méconnue, le tout agrémenté de témoignages dont celui de Nathalie Benitez, à l’origine de cette conférence, dont son fils Andréa est atteint du trouble autiste Asperger. 

Sur le même sujet
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

77000 €

Maison de ville sur 3 niveaux. Au 1er étage, 1 cuisine de 17 m² ouverte sur[...]

235000 €

Proche du centre ville de Villefranche de Rouergue, maison de 90m² comprena[...]

99000 €

Dans un quartier calme, maison de ville de 89 m² avec 2 entrées. Une donnan[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir