Franc-maçonnerie : la mixité en débat jeudi à Onet

Publié le , mis à jour

L’équilibre entre les hommes et les femmes n’a jamais été d’autant d’actualité et, comme pour tous les grands sujets de société, la franc-maçonnerie aime à y conduire sa réflexion. Et il est normal que ce soit le Droit humain, seule obédience mixte dès sa création en 1893 (une prouesse pour l’époque), qui s’empare du sujet. Certes, le Grand Orient de France, autre obédience, accepte désormais des femmes, mais chaque loge est libre de les accepter..."121 ans de mixité en franc-maçonnerie" est donc le thème que développera le président du conseil national du Droit humain, Michel Meley, jeudi 23 octobre à l’Hostellerie de Fontanges, à Onet-le-Château. Ancien chirurgien, ce Messin de 67 ans a accompli tout son parcours humaniste et philosophique au sein de l’Ordre maçonnique mixte international.

Lever les tabous

Et c’est à l’invitation des trois ateliers du Droit humain en Aveyron (Decazeville, Rodez et Millau) qu’il rencontrera le public pour ouvrir le débat autour de cette thématique. Tout le public sans exclusive car la conférence n’est pas réservée aux seuls francs-maçons. Une occasion pour ces derniers de se faire connaître et de lever bien des tabous et des a priori dans les esprits. Non, la franc-maçonnerie n’est pas une société occulte, mais discrète. Et si ses membres travaillent avant tout «sur eux-mêmes», leurs réflexions nourrissent depuis toujours les grandes avancées de notre société... À découvrir donc, jeudi 23 octobre, à 20h30, à l’Hostellerie de Fontanges, à Onet.

C.C.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?