Faits divers

Tuerie de Millau : les experts ont la parole

Publié le / Modifié le S'abonner

Reprise mardi, devant la cour d’assises de l’Aveyron, après quatre jours de suspension, du procès de la tuerie de Millau qui, le 8 mai 2010, a coûté la vie à Jean-Ronald d’Haïty, alias Scra. Après Abdelouafi Najad, l’un des 18 accusés, place aux deux médecins légistes. Premier a être interrogé, celui qui, le jour du drame, a procédé à la levée du corps de Scra. Millavois, le généraliste dit avoir découvert le "jeune homme sur les genoux, posés au sol, et la tête sur le canapé". Scra présentait notamment une blessure thoracique latérale gauche "de 15 mm": Un coup donné "par une arme blanche" qui a atteint le cœur et a entraîné "un décès immédiat". Ce que confirme, dans son sillage, le médecin légiste de Montpellier qui a pratiqué l’autopsie de la dépouille de Jean-Ronald d’Haïty, "mort en quelques minutes":

"Le coup a fracturé le sternum avant de pénétrer le cœur"

Dans la foulée, l’expert montpelliérain qui a participé à la reconstitution de la rixe mortelle, le 21 mai 2012, accrédite la version d’un témoin qui dit avoir vu, dans l’appartement de la place Foch, un individu, au visage masqué par un foulard rouge, porter des coups au jeune Antillais décédé: "Une version concordante avec les constatations médico-légales." L’heure est maintenant venue pour les trois experts en analyse d’ADN d’entrer en scène. Le premier s’attarde sur un pan de rideau en dentelles blanches retrouvées dans l’appartement de Jean-Ronald d’Haïty.

Aucun des accusés identifiés

"Nous avons obtenu un mélange de plusieurs profils génétiques masculins: au moins quatre personnes", explique-t-il. Comparé à celui de 76 individus, il est apparu qu’il y a  "trois personnes que l’on ne peut exclure" : les trois Antillais, dont Scra, domiciliés sur les lieux du crime, en l’occurrence. Bref, là, aucun accusé n’est identifié. Cependant, le président relève que "le quatrième individu n’est pas dans la liste des personnes comparées. On ne sait pas qui il est". Ce matin, sont attendues les conclusions des deux autres experts en génétique.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Millau

255 €

STUDIO - Boulevard de l'Ayrolle - En location, notre agence JMB IMMOBILIER,[...]

162000 €

MILLAU - Appartement Duplex T6 - Proche centre ville Grand duplex trave[...]

365 €

T2 MEUBLE - T2 meublé à 2 pas de la Place de la Capelle. Pièce à vivre, cha[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir