Donald Marcus : «Je me battrai pour connaître la vérité»

  • Donald Marcus a vécu durant onze ans avec Patricia Wilson.
    Donald Marcus a vécu durant onze ans avec Patricia Wilson. PH.H.
Publié le

Témoignage. Après un séjour en Angleterre, l’ancien compagnon de Patricia Wilson, disparue le 17 août 2012, est revenu vivre dans leur maison de Vabre-Tizac. Il confie son envie de tourner la page de cette tragique histoire.

"Je suis fatigué, tellement fatigué. Je n’ai envie que d’une seule chose: que cette histoire se termine pour enfin pouvoir tourner la page." Les traits tirés, mais la voix toujours assurée lorsqu’il se confie, Donald Marcus est malgré tout revenu vivre dans la maison de son ancienne compagne, Patricia Wilson, avec laquelle il a vécu durant onze ans, à Vabre-Tizac.

À mots comptés, il explique la raison de son choix: "Parce que c’est tout simplement chez moi ici. Nous avions acheté cette maison avec Patricia en 2005, mais j’avais dû retourner en Angleterre pour me faire soigner." Très vite, la conversation revient inlassablement vers le drame qui s’est noué cette nuit du 17 août 2012, où sa compagne a disparu. "Ça a été un choc quand on m’a raconté ce qu’il s’est probablement passé: que son corps avec été traîné du salon dans la cuisine, puis sur la terrasse. La maison était maculée de sang", lâche-t-il d’un trait. Tout aussi abruptement, il affirme: "Non, Patricia n’a pas simplement disparu, elle est morte ce jour-là. J’en suis intimement et tristement convaincu."

«Je suis très en colère contre lui»

Il est aussi intimement convaincu de la culpabilité de Jean-Louis Cayrou, le principal suspect dans cette affaire, toujours incarcéré à la maison d’arrêt d’Albi. Quoi qu’il arrive, et quel que soit le jugement, "je suis très en colère contre lui, tout montre qu’il est coupable, il a livré plusieurs versions aux enquêteurs. C’est une évidence que c’est lui". (1) Une histoire, visiblement trop lourde à porter pour lui seul. D’où son souhait de s’exprimer à travers les médias locaux, mais également à la télévision.

Une façon aussi "d’entretenir la mémoire de Patricia, pour que personne n’oublie ce qui s’est passé et qui elle était". Après le procès, comment reprendre le cours d’une vie normale que Donald Marcus était venu "chercher, ici, dans ce petit coin de France où tout semblait tranquille". "C’est impossible, souffle-t-il. Je me sens seul, mais il est important de continuer à se battre pour connaître sur ce crime. C’est très étrange, et j’ai encore du mal à croire à ce qui m’arrive aujourd’hui", glisse-t-il la voix étouffée par un sanglot.

(1) Rappelons que Jean-Louis Cayrou, mis en examen dans ce dossier, bénéficie de la présomption d’innocence.

Philippe Henry
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Le Bas Ségala

130000 €

Ce corps de ferme est situé dans un petit hameau, au calme, à 15 km de Vill[...]

75000 €

Maison de village à rénover d'environ 140m² habitable comprenant cuisine av[...]

193000 €

Idéalement située entre Villefranche de Rouergue et Rieupeyroux, belle mais[...]

Toutes les annonces immobilières de Le Bas Ségala
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?