Economie

Albi : des ouvriers reprennent leur fonderie, «la plus vieille de France»

Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Albi. Afin de sauvegarder leurs emplois, 27 employés ont décidé de transformer la Fonderie Gilet -créée au XVIIe siècle- en scop

Le tribunal de commerce d’Albi a accepté l’offre de reprise de la plus ancienne fonderie de France par une partie de ses ouvriers réunis au sein d’une société coopérative et participative (Scop), a annoncé la Région Midi-Pyrénées. "C’est aujourd’hui une étape importante qui vient d’être franchie", s’est félicité le président socialiste de la Région Martin Malvy au sujet de la décision du tribunal de commerce mardi acceptant l’offre de reprise de la fonderie Gillet à Albi, portée par 27 des 41 employés.

Pompes utilisées par les pompiers

Convaincus des perspectives d’avenir de leur entreprise, ils avaient décidé de présenter une offre de reprise dans le cadre d’une Scop, à la suite du placement en liquidation judiciaire de leur fonderie en juillet. Devant le tribunal le 4 novembre, leur avocat Me Christophe Lèguevaques avait assuré que les difficultés de l’entreprise étaient liées à "une mauvaise gestion passée" et qu’elle avait encore bien des clients. L’entreprise fabrique notamment "les pompes utilisées par les pompiers n’importe où en France", avait-il rappelé. Carole Delga, secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie sociale et solidaire a "félicité les salariés de leur démarche". "C’est une bonne nouvelle pour les salariés, pour l’emploi et pour le territoire car cela va consolider l’activité économique sur Albi", a-t-elle ajouté. 

Fournisseur officiel de Louis XIV

L’origine de la Fonderie Gillet - dunom d’une longue lignée de fondeurs - remonte au XVIIe siècle, du temps du roi Louis XIV, quand elle était un fournisseur officiel de la monarchie. Selon son site internet, elle a fabriqué des cloches, des canons ou encore les "colossaux robinets en bronze" du bassin Saint-Ferréol, réservoir d’alimentation en eau du Canal du Midi créé à partir de 1667. Située dans le centre-ville d’Albi, l’entreprise se flatte d’être aujourd’hui l’une des rares fonderies en France à travailler tout à la fois l’aluminium, le bronze et le cupro-aluminium (alliage de cuivre et d’aluminium).

Parmi ses secteurs d’activité, elle cite "le matériel ferroviaire, les manufactures de pneumatique, la motorisation navale, terrestre, aérienne, l’énergie hydraulique, l’armement" ou encore "le matériel agricole". Martin Malvy a assuré les ouvriers-repreneurs du soutien de la Région qui se mobilisera prochainement "dans le cadre de ses dispositifs, pour les accompagner sur la constitution des fonds propres nécessaires". Albi fut un haut lieu de l’histoire du mouvement coopératif ouvrier: des salariés en grève d’une verrerie de Carmaux avaient créé en 1896 leur propre entreprise, sous forme de coopérative, avec le soutien de leur député Jean Jaurès. La Verrerie Ouvrière d’Albi n’abandonnera son statut de coopérative qu’en 1989.

Centre Presse Aveyron
Réagir