Avec Lascaux, Lagarrigue se met en pleine lumière

  • ■ Lascaux IV, un chantier sonne comme une "victoire pour Lagarrigue BTP qui développe également une nouvelle activité, la restauration.
    ■ Lascaux IV, un chantier sonne comme une "victoire pour Lagarrigue BTP qui développe également une nouvelle activité, la restauration. DR
Publié le , mis à jour

Lagarrigue BTP, qui a 75 ans, rayonne dans le Grand Sud. Depuis mai 2014, 70 salariés œuvrent sur le chantier de Lascaux IV à Montignac en Dordogne. 

Depuis mai 2014, 70 salariés œuvrent sur le chantier de Lascaux IV, nouvelle reproduction grandeur nature de la cavité. Elle s’intégrera dans un centre international d’art pariétal, à Montignac (Dordogne). L’espace sera réaménagé avec un parvis bétonné, surplombé d’espaces verts, et une allée conduira les visiteurs à l’entrée du site ancré dans la colline. Ce chantier de 17 millions d’euros (hors taxes) fait aujourd’hui le bonheur de Lagarrigue BTP, installé à Firmi et présidé par Bertrand Caer. « Lascaux est une satisfaction pour l’entreprise, c’est notre plus gros chantier », se félicite ainsi Pascal Carlos, le directeur général.

 

« Lascaux IV est une victoire d’équipe»

 

L’entreprise est en effet mandataire d’un macro-lot qui comprend terrassement, fondations profondes, charpentes métalliques, étanchéité et réalisation des espaces verts, en collaboration avec cinq cotraitants. « Lascaux IV est une victoire d’équipe», souligne Pascal Carlos. L’ouverture est prévue pour l’été 2016.
D’ici là, le dirigeant et ses troupes auront eu tout loisir de feuilleter le grand livre de leur société et de célébrer son soixante-seizième anniversaire. A l’origine, une entreprise artisanale spécialisée dans la menuiserie et la charpente créée en 1940 par un certain monsieur Fricou. Quatre ans plus tard, monsieur Lagarrigue reprend le flambeau de son beau-père. Et ce n’est qu’en 1955 que Lagarrigue BTP va se diversifier en entreprenant notamment la reconversion des Mines de Decazeville.

 

 « Compenser l’impact de la crise »


Au fil des années, l’entreprise recrute et accueille près de 150 salariés, à 95% aveyronnais. Elle s’oriente vers les ouvrages d’art, la préfabrication et ouvre même en janvier 2013 un métier supplémentaire : réparation et entretien du patrimoine. Cela, afin d’intégrer de nouveaux marchés afin de « compenser l’impact de la crise » de 2008. Par ailleurs, comme la demande était forte, « nous avons anticipé le manque d’assistance et de conseil auprès des petites collectivités », explique Pascal Carlos. Par exemple, des salariés œuvrent à la réparation du pont Louis Vicat à Souillac (Lot).

 

Une nouvelle agence dans l'Hérault

 

Aujourd’hui, ces chantiers représentent 15 % de l’activité globale de cette société qui dégage un chiffre d’affaires compris entre 18 et 20 millions d’euros. Car Lagarrigue BTP, c’est avant tout la préfabrication. Et son milieu favori, le grand Sud. « Il y a eu une baisse de l’activité car les entreprises et collectivités aveyronnaises sont frileuses depuis la crise. Aussi, nous réalisons la moitié de notre activité en dehors du département. » C’est donc par prudence, ou avec un coup d’avance, que la société a inauguré cette année une nouvelle agence à Vendres, dans l’Hérault.

Maxime Raynaud
Sur le même sujet
L'immobilier à Firmi

76750 €

Firmi : quartier calme, Maison de type 5 sur deux niveaux avec un bâtiment [...]

105000 €

Au centre de Firmi, dans la copropriété récente et entretenue de la "Fontai[...]

28500 €

Firmi, dans un secteur très clame : Maison T2-T3 à rénover entièrement, com[...]

Toutes les annonces immobilières de Firmi