La Sobac pousse vite

  • Les salariés de la Sobac en séminaire à Nant.
    Les salariés de la Sobac en séminaire à Nant. Repro
Publié le , mis à jour

Lioujas. Avec ses produits Bactériolit et Bactériosol, un fertilisant naturel reconstituant l’humus dans des sols appau- vris, l’entreprise aveyronnaise a découvert sa pépit

Avec ses produits Bactériolit et Bactériosol, un fertilisant naturel reconstituant l’humus dans des sols appau- vris, l’entreprise aveyronnaise a découvert sa pépite. Et ce n’est pas l’agriculture qui se plaindra d’avoir sous la main un produit naturel aux effets parfois plus importants que les phytosanitaires et, en tout cas, pas polluant du tout. Mais son inventeur, Marcel Mezy, garde précieusement le secret de sa trouvaille. Il l’a dénichée sur ses terres du causse, près de Bozouls, aux portes du nord Aveyron. Il a décidé d’en faire profiter son entreprise.

 

Précurseurs

 

Avec Christophe Mezy, Patrick et Raymond Fabre, il a en effet créé la Sobac, dont le siège est installé depuis le début des années 2000 à Lioujas. Et tout comme les sols traités avec son fertilisant naturel, si l’on en croit les multiples tests et témoignages, son entreprise est fertile. Elle compte aujourd’hui près de 115 salariés (elle en comptabilisait 85 en 2010), dont plus de quatre-vingt sont des commerciaux sillonnant la campagne française. El- le affiche en 2013 un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros. Avec des perspectives qui ont de quoi laisser dormir tranquille. Durant les quatre prochaines années, l’entreprise compte doubler son chiffre d’affaires. Et doubler sa production.

 

Tous les cris d’alarme sur la qualité des sols sont autant de marchés potentiels en sus pour la Sobac. Ses premiers clients, après les Aveyronnais, ont été les agriculteurs bretons. Ils sont chaque année un peu plus nombreux à ne jurer que par les produits de la Sobac pour échapper à la nasse de la zone vulnérable. Avec la Dreal de la Bretagne, le lisier traité par les produits de la Sobac a même été reconnu comme amendements organiques. Réduction d’intrants, notamment chimiques, signifiant baisse des dépenses, réduction plus que signifiante de la pollution des sols, troupeau en meilleure forme: la Sobac a de moins en moins de mal à convaincre ses clients.

 

Des perspectives mondiales

 

«On a l’outil qui répond le mieux à l’agriculture durable et environnementale », souffle Marcel Mézy. Le prix du business vert dé- croché en 2013, ainsi que l’Inel d’or (innovation au sein de l’élevage) la même année ne font que booster la demande. Pour être en capacité à répondre à celle-ci, la Sobac a notamment dressé, il y a quelques années, une plateforme de fabrication et de stockage de ses produits dans le Loir-et-Cher, via sa filiale Futuragri. Elle fertilise maintenant près de 250 000 hectares. Mais ses perspectives, elle les voit également se dessiner hors du pays.

 

« Installer l’humus, c’est installer l’équilibre »

 

Le nom de la Sobac commence à se répandre non seulement en Europe, mais également sur le continent Africain, comme au Burkina Faso, au Togo ou au Sénégal, où des tests ont déjà débuté. Idem en matière de recherches: la Sobac s’intéresse notamment à la problématique des nématodes. Néanmoins, la nature a ses exigences que le paysan Marcel Mézy ne saurait que trop respecter. Si, du jour au lendemain, l’ensemble des agriculteurs souhaitaient se doter des produits de la Sobac, l’entreprise ne pourrait répondre à la demande. Mais cela ne dévie pas Marcel Mézy de sa conviction profonde : « En 2050, on fertilisera uniquement avec des micro-organismes. » En attendant, avec ses codirigeants et l’équipe d’ingénierie de l’entreprise, il enfile parfois la tenue de l’enseignant pour rappeler quelques règles, dont celle intangible selon lui : « Installer l’humus, c’est installer l’équilibre. Si l’humus s’en va, l’homme s’en va. »

Philippe Routhe
Sur le même sujet
L'immobilier à La Loubière

170000 €

A saisir cette belle maison de 120 m² de type T4, au centre du village d'AL[...]

68000 €

4 lots de terrain à vendre d'une surface d'environ 1000m2 chacun, deux lots[...]

Toutes les annonces immobilières de La Loubière