Rodez Aveyron Football

Les Ruthénois respirent encore

  • Buteur sur penalty, Mahaya a signé sa 2e réalisation de la saison.
    Buteur sur penalty, Mahaya a signé sa 2e réalisation de la saison. José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

CFA, 12e journée. S’ils ont été repris après avoir longtemps mené, les partenaires de Mahaya, buteur sur penalty, ont cassé la spirale négative en ramenant le nul de Marignane.

Mission réussie. En signant un probant match nul chez le dauphin marignanais, le Rodez Aveyron football a interrompu sa série négativede quatre revers, s’accordant un vrai bol d’air. Avec plus de mordant, il aurait même pu être la première équipe à s’imposer sur le terrain provençal et cela en aurait dit encore un peu plus sur la performance. Mais les Ruthénois ont finalement cédé sur un coup de billard dans les dernières minutes. Pourtant, ce sont bien eux, malgré les absences de Bardy, Faviana, Chougrani ou encore Lorthioir qui ont dirigé les opérations pendant une bonne heure, monopolisant la balle et se créant même des situations intéressantes pour doubler la mise. À l’image de cette reprise de Banor, repoussée par le portier local Julien Vanni, quelques minutes après l’ouverture du score. Marignane avait fait le dos rond. Et il en était ensuite récompensé, trouvant la faille sur un coup de billard. Mais cela n’enlèvera pas au final, l’impression laissée par un Raf homogène et capable, une semaine après avoir totalement bafouillé son foot face à Béziers (défaite 1-0), de proposer des mouvements de premier ordre. D’entrée, ce sont ainsi les partenaires de Boissier, titularisé à droite d’une défense inédite avec Fauque à gauche et le duo Roumégous-Camara dans l’axe, qui se sont mis en évidence.

David Suarez déséquilibré dans la surface

Bien servi par Mahaya aux abords de la zone de vérité marignanaise, Coupin décochait ainsi un tir puissant (4e). La frappe était hors cadre mais le ton était donné: Rodez était venu chez les «Aviateurs» pour briser le signe indien et redécoller. D’ailleurs, il s’ensuivait une percée de Suarez. Bien alerté par un renvoi de sa défense, l’attaquant ruthénois résistait à la charge de Vie et de Latard. Avant de tomber dans la surface. Le directeur de jeu ne tergiversait pas, même si le litige n’était pas flagrant. Penalty. Et Mahaya ouvrait le score (36e). Rodez cadenassait alors l’axe, perturbant des Marignanais éprouvant des difficultés devant ce rideau défensif. Secoués à la pause par leur entraîneur, les Méridionaux apparaissent néanmoins plus fringants, précis et déterminés au retour des vestiaires. Mais les Aveyronnais, volontaires dans les duels et solidaires, ne lâchaient rien, laissant le doute à leurs hôtes. À une exception toutefois: servi par Vaison dans l’axe, Bosca filait «plein pot», armait un tir cadré que Chabaud déviait astucieusement pour signer l’égalisation (81e). Par la suite, les locaux continuaient à pousser mais Rodez ne céderait plus, bien au courant que ces deux points du nul signifient beaucoup. Pour l’heure, c’est au moins une respiration qu’il faudra entretenir dans quinze jours, face à Sète, à Paul-Lignon.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée avec dégagement, cuis[...]

230000 €

Immeuble d'habitation composé de 3 studios, 2 T2, cave et garage, à 5 mn à [...]

689 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - T3 ensoleillé avec terrass[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir