Viviez : quel avenir pour le plateau de Laubarède ?

  • Comme le révèle Jean-Louis Denoit "des pistes ont été identifiées" pour urbaniser les 12 000 m² du plateau de Laubarèdes.
    Comme le révèle Jean-Louis Denoit "des pistes ont été identifiées" pour urbaniser les 12 000 m² du plateau de Laubarèdes. Repro CP / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Urbanisme. Idéalement située en entrée du Bassin, la zone pourrait enfin être aménagée dans les prochains mois, avec des pistes menant vers des activités commerciales, artisanales et/ou touristiques.

L’aménagement des entrées du Bassin figure toujours dans le schéma directeur de la communauté de communes de Decazeville-Aubin (CCDA). Les entrées «Sud» (Aubin, par l’avenue Cabrol) et «Nord» (Decazeville, par l’avenue Laromiguière) ont été réalisées ces dernières années. L’entrée «Est», par Firmi, est plus compliquée à appréhender, au regard du fait que la traversée de la cité de Cerles a été réalisée via la route départementale 840 et que ce linéaire routier n’offre guère de possibilités de réalisations à caractères urbains. Si aménagements il devait y avoir, ils se situeraient plutôt à hauteur du giratoire de Borredon, mais rien n’est vraiment arrêté sur ce point. Quant à l’entrée «Ouest» du Bassin, par Viviez et le plateau de Laubarède, elle devrait normalement connaître un coup d’accélérateur en 2015. 

Pistes artisanales, touristiques et/ou commerciales

L’évacuation récente du monticule de terre qui trônait au beau milieu de cet espace, restes des travaux d’aménagement de la déviation de Viviez, permet déjà d’y voir un peu plus clair. La réflexion est donc engagée au niveau communautaire sur la destination à donner à cette zone non dénuée d’intérêt «stratégique». Comme le disait en son temps Jean Puech, Viviez demeure l’entrée urbaine du département et, forcément, celle du Bassin.

Négociations avec l’État pour l’acquisition du terrain

Comme le révèle Jean-Louis Denoit, maire de Viviez et vice-président de la communauté en charge de l’urbanisme, "des pistes ont été identifiées" pour urbaniser un terrain d’environ 12 000 m². Mais un terrain dont la CCDA n’est pas encore propriétaire. Si Réseau Ferré de France (RFF) vient de donner son accord pour céder l’emprise qu’elle détenait sur la zone, soit 1320 m² contre une somme forfaitaire de 10000, la plus grande partie de l’endroit est encore la propriété de l’État.

Cela dit, on imagine mal l’État ne pas céder à son tour le terrain qui lui appartient -terrain dont il ne fait absolument rien- afin de faciliter les projets d’aménagement de la CCDA. Et pour en revenir justement aux pistes d’aménagement, Jean-Louis Denoit évoque "des destinations qui pourraient être commerciales, artisanales et/ou touristiques". Trois domaines d’activités que l’on pourrait donc voir se matérialiser sur le plateau de Laubarède dans des délais qui restent cependant à préciser. "Si les négociations avec l’État se passent bien et si les acquisitions de terrains ne tardent pas trop, on peut espérer que les premiers travaux interviennent dans le courant de l’année prochaine", précise en conclusion Jean-Louis Denoit.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Viviez

92750 €

Exclusivité HOME PATRIMOINE IMMOBILIER - jolie familiale avec terrain clos [...]

77040 €

PROXIMITÉ DECAZEVILLE - Maison de ville rénovée, 2 chambres, garage et peti[...]

35000 €

Viviez : Charmante petite maison mitoyenne de type 3 avec cour à l'arrière [...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir