Le «Canard de l’Aveyron» fait recette

  • Pour Sylvie Arlabosse, éleveuse de palmipèdes à Sainte-Juliette-sur-Viaur, la période des fêtes de fin d’année coïncide avec une forte activité
    Pour Sylvie Arlabosse, éleveuse de palmipèdes à Sainte-Juliette-sur-Viaur, la période des fêtes de fin d’année coïncide avec une forte activité PR
Publié le , mis à jour

Au fil des ans, le canard devient une filière remarquable en Aveyron. Souvent utilisée en complément d’une exploitation, sa production attire de plus en plus d’indépendants. Le dernier recensement fait état d’une production avoisinant les 2 400 tonnes en Aveyron. Une production croissante si l’on se réfère à l’évolution du groupement de producteurs de palmipèdes rattachés à Unicor et réunis sous la bannière «Canard de l’Aveyron».

Une production multipliée par trois en dix ans

En une décennie, la production est passée de 120 000 canards à 375 000. Et, sûre du potentiel de la filière, l’organisation professionnelle (OP) ne cesse d’inciter les gens à s’installer. «Nous étions trente producteurs au départ de l’OP, nous allons approcher la quarantaine», confie Joëlle Cassagnes, présidente de l’OP. Et de souligner les nouveaux débouchés espérés pour le canard de l’Aveyron avec la récente ouverture des Halles de l’Aveyron à Herblay, en région parisienne.

Ainsi, sur des exploitations plus ou moins importantes, rares sont ceux, semble-t-il, qui ne trouvent pas leur bonheur dans le canard. Un propos qui vaut également pour les consommateurs. Avec le produit roi: le foie gras. En France, premier pays producteur de foie gras au monde (78%), la consommation est estimée à près de 205 00 tonnes. Et l’autre produit phare est le magret. En 2011, il est devenu le plat préféré des Français, affirme un sondage Sofres, détrônant la blanquette de veau. Il l’était toujours en 2013.

PR
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?