Rodez : le Srab cherche généreux donateurs

  • "Aujourd’hui, le club a besoin de vous", écrit le président Vincent Bonnefous.
    "Aujourd’hui, le club a besoin de vous", écrit le président Vincent Bonnefous. Archives Jean-Louis Bories
Publié le

Mécénat. Confronté à des difficultés budgétaires, le club de basket ruthénois a lancé un appel aux dons, mi-décembre. Objectif affiché, près de 20 000 € qui seront alloués à l’école de mini-basket.

Le Stade Rodez Aveyron et le SO Millau (rugby) ou le BB Villefranche-de-Rouergue (basket) : ces trois clubs ont tous déjà eu recours à l’appel aux dons. Et avec succès. Depuis mi-décembre, le Stade Rodez Aveyron basket est venu s’ajouter à la liste, via une lettre et adressé aux "amis, joueurs ou simples supporters" mais également aux entreprises et à quiconque y a déjà signé une licence.

"Aujourd’hui, le club a besoin de vous", s’étale en gras sur le papier signé du président du club, Vincent Bonnefous. Pour cause, le Srab est confronté à "des impondérables (qui) ont fait que les tensions budgétaires persistent".

Bonnefous: "70 000 € de passif"

Joint hier, le parton du club a précisé ses écrits : "Il n’y a pas péril en la demeure. Mais, comme il est de notoriété publique, depuis 2010 et les championnats du monde U17 féminin organisés à Rodez, nous accusons un passif de 70 000 €, note-t-il. On a allégé la masse salariale, essayé des choses. Maintenant, c’est le mécénat." Outre le fait de "diminuer ces tensions et être plus serein dans la gestion au jour le jour", cet appel au mécénat a un but : "Améliorer le travail effectué auprès des plus jeunes et notamment notre école de mini-basket labellisée par la FFBB".

Cette école réunie aujourd’hui près de 80 licenciés de 5 à 12 ans. Cette initiative n’est pas non plus nouvelle au Srab. En effet, et comme dans de nombreux clubs pas épargnés par le contexte économique actuel, la structure ruthénoise la pratique régulièrement en privé. La nouveauté réside ici dans le caractère davantage public de la chose. "Les succès rencontrés par le rugby (SRA) ou le BBV nous ont inspirés, reconnaît d’ailleurs Bonnefous. Si on pouvait récolter entre 10 et 15 000 € de plus que lors de nos campagnes précédentes (entre 10 et 12 000 €, NDLR), ce serait une réussite". L’opération pourrait devenir récurrente dans les prochaines années.

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

284 €

Studio entièrement refait à neuf, idéal étudiant proche Lycée Monteil et IU[...]

540 €

Secteur Rodez, venez découvrir ce bel appartement T2 meublé, composé d'un s[...]

153700 €

Vue dégagée et imprenable, traversant et rénové, voici les maitres mots pou[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?