Villefranche : Serge Roques trace sa route confirmant celle de Toulonjac

  • Villefranche : Serge Roques trace sa route confirmant celle de Toulonjac
    Villefranche : Serge Roques trace sa route confirmant celle de Toulonjac José Torres / CPA
Publié le

Tour d’horizon. Pour débuter la nouvelle année, le point avec Serge Roques pour évoquer les les perspectives avec en point d’orgue de nombreux chantiers comme ceux de l’hôpital, de la gendarmerie et l’abattoir.

En cette nouvelle année, l’édile villefranchois tient d’emblée à évoquer - avec forcément des inquiétudes à la vue de sa couleur politique - la réforme territoriale : "Jamais, sans doute, la tâche des élus en temps de paix, n’aura été aussi difficile qu’elle le sera en 2015. Les obstacles s’accumulent: effondrement sans aucun précédent des dotations de l’État ; incertitudes institutionnelles: l’agrandissement des régions sera-t-il vraiment bénéfique pour un territoire comme le nôtre? Quelle place pour les communes: avec la modification des intercommunalités, la mise en place des schémas de cohérence territoriale, du Plan local d’urbanisme intercommunal, du Pôle d’équilibre territorial rural, du Groupe d’action locale pour l’obtention des fonds européens? Difficultés sociologiques : le moindre projet soulève des protestations, des incompréhensions, voire des traductions devant la justice… Complexités administratives et juridiques sans cesse croissantes de tous les dossiers, multiplication des normes et des contraintes. Bref, le risque, c’est l’enlisement des projets, l’immobilisme, ce qui dans l’immédiat paraît plus facile, moins coûteux, moins risqué… Mais pour l’avenir c’est le déclin programmé et l’absence de développement assuré".

Des vœux moroses en préambule que Serge Roques entend teinter d’espoir. "C’est pourquoi, en 2015, notre détermination doit être plus forte que tous ces obstacles. Nous n’aurons de cesse de rendre la ville plus dynamique, plus attractive et nous recueillerons aussi le fruit du travail des années passées et de la collaboration fructueuse avec les collectivités ou les administrations partenaires".

Le plein de chantiers

En 2015, la commune devrait se couvrir de nombreux chantiers profitables pour l’économie locale avec, par exemple: l’achèvement des deux constructions majeures du centre hospitalier qui permettront de développer l’hospitalisation de jour, l’édification de la nouvelle Poste, le démarrage de la construction du foyer de vie de l’Adapeai, le redémarrage de la nouvelle gendarmerie, l’aménagement de la route de Toulonjac, le démarrage du chantier du nouvel abattoir, la réhabilitation de « La Douve », la fin des travaux du Centre d’exploitation des routes départementales, et bien sûr, hors commune, mais avec des retombées pour Villefranche, le démarrage du chantier de Lisi Aerospace.

L’édile rappelle la collaboration étroite avec le Département et la communauté de communes sur plusieurs chantiers routiers: avenue du 8-Mai, avenue de la Libération, chemin de Malirat, réfection du giratoire du Tricot, boulevard de Penevayre, quai du Temple, rue du 18-Mars… "La politique de la villeen partenariat avec la communauté de communes, commencera à se mettre en place et nous utiliserons tous les moyens proposés par l’État pour dynamiser le centre-ville et le Tricot", précise-t-il. Une déclaration paradoxale puisque l’édile, tout en pointant du doigt la baisse des dotations de l’État, espère cependant une aide pour relancer l’attractivité de la bastide.

Pour la bastide justement, le maire énumère de nombreux projets comme le réaménagement de la rue du Palais, de la placette Fournès et de la rue Saint-Martial. Le ravalement des façades et la rénovation de l’habitat et des commerces se poursuivra. Sur le plan des études, le parking place Lescure et celui devant le lycée Saint-Joseph seront finalisées. Le parking de l’hôpital, avenue Caylet, sera aménagé. La restauration des monuments historiques avec la chapelle Saint-Jacques, la Chartreuse, les couverts de la place Notre-Dame et les Pénitents noirs se poursuivra. Le nouveau carillon sera inauguré. Le chemin du patrimoine, le long de l’Aveyron sera équipé en modules sportifs et en signalisation patrimoniale.

L’aire de camping-car sera mise à l’étude, de même qu’une piste cyclable sur la plaine de Treize-Pierres et la piste d’athlétisme "qui est le grand équipement sportif qui nous manque", précise-t-il. Le giratoire des Cabrières sera dédié au patrimoine musical exceptionnel de la commune. L’assainissement du Breil sera réalisé et les actions communes avec la communauté de communes seront recherchées. Un petit tout d’horizon qui fait dire au maire : "Nous ne baisserons pas les bras mais nous continuerons à travailler, avec tous nos partenaires, à l’avenir de notre belle commune. Nous ferons tout avec nos partenaires publics et privés pour que 2015 soit une bonne année pour Villefranche".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Toulonjac

185000 €

Charmante maison de plain-pied située dans un secteur calme, à seulement 10[...]

85600 €

Au coeur du village belle bâtisse de caractère en pierre à rénover, quasim[...]

Toutes les annonces immobilières de Toulonjac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?