Faits divers

Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo

  • Les Ruthénois réunis devant la préfecture de l'Aveyron.
    Les Ruthénois réunis devant la préfecture de l'Aveyron. JAT / JAT
  • Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo
    Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo JAT / JAT
  • Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo
    Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo JAT / JAT
  • Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo
    Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo JAT / JAT
  • Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo
    Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo JAT / JAT
  • Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo
    Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo JAT / JAT
  • Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo
    Les Aveyronnais rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo JAT / JAT
  • RASSEMBLEMENT CONTRE L ATTENTAT AU JOURNAL CHARLIE HEBDO A PARIS
    RASSEMBLEMENT CONTRE L ATTENTAT AU JOURNAL CHARLIE HEBDO A PARIS JAT / JAT
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Plusieurs centaines de personnes ont participé devant la préfecture à Rodez à un rassemblement "en silence, sans mot d'ordre, sans banderoles" en hommage aux victimes de l'attentat qui a fait au moins douze morts dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Des bougies ont été allumées, le préfet, plus haut représentant de l’État, s’est mélangé à une foule composée avant tout de citoyens. Quelques-uns avait le dernier «Charlie» sous le bras, d’autres, fidèles de Cabu, Charb et consorts, évoquaient des dessins historiques.

"Nous sommes quelques amis, citoyens, connaissances, profondément ébranlés par ce qui s'est passé au siège du journal Charlie Hebdo. Nous souhaitons exprimer notre solidarité et notre compassion ainsi que notre attachement profond à la liberté d'expression et au vivre-ensemble".

La France "touchée dans son coeur" 

De nombreuses personnalité ont manifesté leur effroi après cette attaque meurtrière. Manuel Valls a affirmé que la France avait été "touchée dans son coeur" par la fusillade de mercredi au siège de Charlie Hebdo qui a fait au moins douze morts, ajoutant que tous les Français étaient "touchés" et "horrifiés".

"La France a été touchée dans son coeur. Chaque Français aujourd'hui est touché, horrifié", a-t-il déclaré à l'issue d'une visite au commissariat du XIe arrondissement où travaillait l'un des policiers tués. "On a voulu s'attaquer au coeur de la France, on a assassiné des journalistes. Et des policiers", a-t-il ajouté. "La seule chose que nous pouvons leur dire (aux Français, ndlr), c'est que nous ferons tout, et c'est ça l'essentiel de la tâche des forces de l'ordre sous l'autorité de la justice, pour appréhender ces individus. C'est la seule tâche, c'est le seul objectif dans les heures qui viennent", a déclaré le Premier ministre, qui réside lui-même dans cet arrondissement de la capitale.

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir