Rugby : la victoire pour Rodez et pis c’est tout !

  • Mathieu Pallares aura été un des rares Ruthénois à percer le premier rideau de Saint-Sulpice.
    Mathieu Pallares aura été un des rares Ruthénois à percer le premier rideau de Saint-Sulpice. Jean-Louis Bories / CPA / Jean-Louis Bories / CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

12e journée. À l’issue d’un match des plus ternes, Rodez est parvenu à décrocher le succès face à une équipe accrocheuse de Saint-Sulpice. Le SRA reste toujours dans la course à la qualification avant de recevoir le leader, Vannes, samedi (19 heures).

Il est coutume de dire que les matches de reprise sont ternes pour la plupart. Voire ennuyeux. Le Rodez-Saint-Sulpice a fait honneur à cela. Car, une chose est sûre, il ne restera pas dans les annales. Loin de là. Mais comme dirait le célèbre « Baloo » dans Le Livre de la jungle : il en faut peu pour être heureux et il faut savoir se satisfaire du nécessaire...

Le SRA aurait pu allégrement pousser la chansonnette, dimanche au coup de sifflet final. Car, si ce n’est les quatre points du succès, il n’y a pas d’autres leçons à tirer de cette rencontre. Non, face à un Saint-Sulpice qui a fait honneur à sa réputation d’équipe accrocheuse, Rodez n’a jamais trouvé les solutions. Et n’a jamais pu mettre son jeu en place. Pis, il a passé la majeure partie de son temps à défendre. Au grand dam des spectateurs. Car, l’année 2015 avait parfaitement commencé à Paul-Lignon. L’inévitable Ralph Teriitaohia mettait à peine dix minutes pour inscrire le premier essai des siens. Pour y parvenir, les Aveyronnais avaient développé une jolie offensive, d’un ballon porté parfaitement maîtrisé à de nombreuses passes au large.

Ce fichu mal ruthénois...

Mais après ce petit moment de bonheur, ce fut littéralement... le désert ! Tour à tour, les avants ruthénois comme les arrières se sont cassé les dents sur la défense compacte des visiteurs. Tantôt en envoyant le ballon au large, tantôt en percutant au centre. Bref, rien n’y a fait. Mais, heureusement pour Patrick Furet et ses hommes, Julien Baron n’avait pas le pied qui tremblait en première période et la première ligne a fait le travail en mêlée fermée. Car Saint-Sulpice-sur-Lèze n’avait rien d’un bon dernier de poule, hier. Appliqué défensivement, il a monopolisé le ballon durant une grande partie de l’après-midi. Sans jamais pour autant être véritablement dangereux.

D’ailleurs, les Ruthénois ont rarement donné l’impression de douter. Et ce, même à dix minutes du terme de la rencontre lorsque l’ouvreur Boyer, impérial dans ses tentatives au pied, ramenait son équipe à quatre petits points des locaux. Non, cela a juste réveillé le revenant Lamprecht et les siens qui ont tenté en fin de match de redonner du rythme à la rencontre. Sans concrétisation. Bref, les Aveyronnais ont acquis l’essentiel. Et se satisferont de cela. Ils devront néanmoins montrer un tout autre visage lors de la réception du leader Vannes, samedi 17 janvier  (19 heures). Mais à Rodez, on sait mieux qu’ailleurs depuis de nombreuses saisons, que le SRA se met toujours au niveau de l’adversaire... La réception de Saint-Sulpice-sur-Lèze en a été une nouvelle preuve.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

325 €

Résidence Le Caducée II Studio de 26m2, au 4ème étage, avec ascenseur, comp[...]

498 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Ravissant 3 Pièces en centr[...]

498 €

APPARTEMENT COMPOSE D'UNE CUISINE A L'AMERICAINE AMENAGEE ET EQUIPEE, SEJOU[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir