Rugby : demain soir, Rodez face au leader

  • Barry Faamausili, seul joueur du dernier XV ruthénois à avoir évolué en Top 14.
    Barry Faamausili, seul joueur du dernier XV ruthénois à avoir évolué en Top 14. Archives Jean-Louis Bories / Archives Jean-Louis Bories
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Fédérale 1. C'est un vrai choc qui attend le SRA demain à 19 heures sur sa pelouse, face à l'expérience du leader Vannes. 

Certes, à l’heure d’entrer sur le terrain, les chiffres ne veulent plus rien dire. Tout comme les CV. L’entraîneur ruthénois Patrick Furet a d’ailleurs pour habitude de répéter cela: "On a tous deux bras, deux jambes alors on n’a rien à craindre de personne." Cette fois, pour la réception du leader Vannes, il devra encore plus marteler ce discours auprès de ses joueurs. Car, si le club breton n’est pas franchement réputé pour être une constellation de stars, il compte néanmoins de nombreux joueurs expérimentés. Pour preuve, le XV communiqué par le club pour jouer demain soir à Paul-Lignon compte ni plus ni moins que 50 matches de Top 14 à son actif. Et 189 de Pro D2! Pas mal, n’est-ce pas?  À titre de comparaison, l’équipe de Rodez alignée face à Saint-Sulpice dimanche dernier n’accumulait "que" 12 matches d’élite, tous joués par le pilier Barry Faamausili sous les couleurs de Montpellier.

Le frère de Julien Malzieu

Samedi soir, face à lui et ses coéquipiers, ils ne seront pas moins de cinq Vannetais à pouvoir se targuer d’avoir évolué sur les pelouses de Top 14, ces dernières saisons. Comme le talonneur sud-africain Pieter Grobler, ancien cadre de Mont-de-Marsan, ou encore Jérémy Malzieu, frère de l’international Julien, qui n’a pu percer malgré ses quatre rencontres au compteur avec Clermont en 2009-2010. Mais s’ils n’y jouent plus, c’est qu’ils n’en ont plus le niveau, diront les plus rabat-joie. Ils n’ont pas tort. Mais cela a au moins le mérite de qualifier encore un petit peu plus le match de demain soir comme un choc. Un vrai.

Saïd Baija est forfait

Entre les maladies de saison et les blessures contractées ces derniers temps, l’entraîneur Patrick Furet était incapable de livrer un groupe - même élargi - de joueurs pour la réception de Vannes. Les interrogations sont très nombreuses et à cette heure, seule une absence est officielle. Le deuxième ligne Saïd Bajja a rejoint la case infirmerie et pourrait être mis au repos durant trois semaines pour soigner une douleur aux cervicales. Liam Mather, malgré des douleurs au dos, et Ralf Teriitaohia, victime d’une "gastro", devraient ainsi tenir le poste étant donné que David Magnes n’est toujours pas opérationnel. Les autres incertitudes concernent Thomas Pagès et Gaëtan Bertrand notamment. Ces derniers ne se sont pas entraînés de la semaine et pourraient bien manquer à l’appel. En revanche, Rudy Auréjac -sorti sur blessure dimanche dernier - sera bel et bien présent. Une des rares bonnes nouvelles pour les entraîneurs dans un flot d’incertitudes.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Réagir