Vie commerçante

Les Ruthénois ont boudé le démarrage des soldes

  • Après un faux départ, les soldes redémarrent doucement...
    Après un faux départ, les soldes redémarrent doucement... José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Commerce. D’habitude très suivi, le début des soldes a pâti des événements tragiques de la semaine dernière. En revanche, les consommateurs ont été beaucoup plus nombreux  ce week-end dans les rues.

Les Ruthénois, comme les Français d’ailleurs, n’avaient pas la tête à ça. La semaine dernière, le démarrage des soldes a été plus que timide. "Il n’y avait personne dans les rues, c’était une ambiance particulière", témoigne une commerçante du centre-ville. Les attentats qui ont fait dix-sept morts au total ont "profondément marqué les gens. Les Ruthénois étaient plus des citoyens que consommateurs", renchérit un autre commerçant. En tout, près d’un tiers des Français n’a pas du tout participé aux soldes d’hiver depuis leur lancement le 7 janvier. Dominique Serieys, coprésident de Cassiopée (ex-Corum) qui regroupe environ 200 commerces, le confirme: "La période ne se prête pas vraiment aux achats. Ce début de soldes a été bien plus difficile que l’année dernière."

Le retour des consommateurs ce week-end

En revanche, pour ce week-end, il semblerait que les Ruthénois aient retrouvé goût aux achats. Les rues de la ville, notamment samedi, n’ont pas désempli. Quant à savoir si le panier moyen du consommateur est plus élevé que les années précédentes… La plupart des commerçants restent bien évidemment discrets, alors que quelques-uns confient tout de même que les Ruthénois achètent moins. En moyenne, les Français ont dépensé 5% de moins que l'an dernier pour le premier week-end de soldes.  En début de semaine, un questionnaire a été envoyé à chaque commerçant par l’association Cassiopée pour connaître plus en détail la tendance de ces derniers soldes, mais également des fêtes de fin d’année. Le résultat ne sera pas dévoilé avant une dizaine de jours. Si les commerçants du centre-ville ont eu à essuyer un début de soldes difficile, ils ont en revanche pu profiter d’un mois de décembre favorable. Dominique Serieys en veut pour preuve "l’engouement" suscité par la carte Cassiopée Fidélité qui, après un démarrage timide, connaît "un véritable succès", ne manque pas de souligner le coprésident de l’association. D’autres témoignages de commerçants du cœur de Rodez vont dans le même sens. Malgré cela, certains espèrent toutefois pouvoir combler une partie de ce retard d’ici au 17 février.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

315 €

A louer rapidement studio quartier Bourran de 24.93m2 Il se compose d'une p[...]

398000 €

Idéalement située, belle maison de 190 m² sur un terrain arboré de 1157 m² [...]

717 €

LOCATION APPARTEMENT T4 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée avec plac[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir