Tribunal : à Millau, la chambre détachée a ouvert ses portes

Publié le , mis à jour

Fermé en 2009 dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire menée par Rachida Dati, le tribunal de grande instance de Millau ne va pas rouvrir ses portes en tant que tel. Mais, depuis le 1er janvier, une chambre détachée du TGI de Rodez a une existence juridique propre au sein du palais de justice millavois.

Juridique, mais également physique, avec Geneviève Brian-Baranguet, vice-présidente du TGI spécialement en charge de cette chambre détachée, et deux fonctionnaires (un greffier et un adjoint administratif). Mme Brian-Baranguet y a tenu la première audience civile du juge des affaires familiales le 13 janvier, et la première audience pénale, en l’occurrence du tribunal correctionnel à juge unique, est programmée le 19 mars.

Chérif Chabbi, substitut du procureur, sera tout particulièrement chargé des affaires millavoises, et Yves Delpérié, le responsable du parquet de la juridiction ruthénoise, envisage de nommer un second délégué du procureur à Millau. Lundi, le premier président de la cour d’appel de Montpellier, Éric Négron, et le procureur général de cette juridiction, Pierre Valleix, ont procédé en quelque sorte à l’installation officielle de la chambre, dans le prolongement de l’audience solennelle de rentrée du TGI de Rodez.

L’occasion de découvrir les locaux aménagés spécialement dans l’ancien greffe de feu le TGI millavois et d’évoquer son fonctionnement. L’investissement de la commune pour accompagner l’ouverture est évalué à 200 000€ par le maire Christophe Saint-Pierre.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

310 €

N250 - Studio entièrement meublé situé proche du centre ville. Ce studio di[...]

740 €

Appartement type 5 en duplex avec BALCON et PARKING - TARN - Dans une résid[...]

54500 €

KELLER WILLIAMS GUYLENE BERGE vous propose cet appartement de type 2. Situé[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?