«Artefact»: un guide pour acheter local et penser global

  • Svetlana Vermonet a voulu concevoir un guide à la fois synthétique et complet, à même d’aider tout un chacun à s’approvisionner au quotidien en produits.
    Svetlana Vermonet a voulu concevoir un guide à la fois synthétique et complet, à même d’aider tout un chacun à s’approvisionner au quotidien en produits. DL
  • Svetlava Vermonet livre dans son ouvrage autant de portraits photographiques sensibles.
    Svetlava Vermonet livre dans son ouvrage autant de portraits photographiques sensibles. Repro CP
Publié le , mis à jour

Conso..Svetlana Vermonet édite à compte d’auteur un guide riche en portraits sensibles de producteurs locaux. Complété par quantité de contacts et de conseils pratiques destinés à nous aider à consommer de manière vraiment responsable.

L’idée lui est venue un beau jour en ouvrant son réfrigérateur : «et si au plus près de chez moi, dans ma cuisine, ma salle de bains ou mon salon, je m’appliquais à ne m’approvisionner qu’en produits de qualité made in Aveyron», s’est-elle demandée. Et au fur et à mesure de ses recherches vers les aliments et produits cosmétiques ou d’entretien divers et variés, elle s’est rendu compte avec enthousiasme que des producteurs aveyronnais pouvaient lui fournir tout ce dont elle avait besoin au quotidien.

Mieux même: que ces producteurs étaient engagés dans une démarche de qualité, respectueuse de notre santé autant que de l’avenir de notre pauvre petite planète. Et voilà comment cette ancienne salariée d’une société spécialisée dans le commerce équitable Nord-Sud s’est dit qu’il fallait aussi se préoccuper des consommateurs et producteurs locaux engagés dans une relation équitable.

Histoire de promouvoir et de conforter ces liens établis entre une offre et une demande toutes deux foncièrement responsables. Voilà comment est née l’idée de publier ce guide qu’elle a voulu appeler Artefact, du nom de cet événement qui survient de manière inattendue lors d’une expérience scientifique.

Local autant qu’équitable

Ici, l’artefact tient à l’épaisseur humaine qu’elle a creusée lors de ses rencontres avec des producteurs, transformateurs et artisans locaux, mais aussi avec ces distributeurs tout aussi locaux et qui ont délibérément choisi de prendre le chemin inverse à celui de la grande distribution. Soit une cinquantaine de démarches répertoriées, avec, pour chacune, un texte qui décrit la démarche et la motivation qui se loge au plus près de l’humain.

Et, en vis-à-vis sur des doubles pages, autant de portraits photographiques sensibles. Le guide développe aussi les divers conseils et astuces qui permettent de mieux appréhender l’offre locale, et le tout est complété par une liste de contacts locaux. Sans oublier, en ouverture de l’ouvrage, une réflexion personnelle sur le commerce local autant qu’équitable, un chapitre que Svétlana a intitulé «Je mange donc je suis». Bref, l’auteur a voulu concevoir un guide à la fois synthétique et complet, à même d’aider tout un chacun à s’approvisionner au quotidien en produits conçus pour que nos enfants et petits-enfants ne soient pas condamnés à survivre sur une planète qui aurait été définitivement défigurée et empoisonnée.

D.L.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?