Un Salon au goût de roquefort

  • Au salon de l'agriculture, du 21 février au 1er mars, le roquefort soufflera ses 90 bougies. Un anniversaire qui ne devrait pas passer inaperçu
    Au salon de l'agriculture, du 21 février au 1er mars, le roquefort soufflera ses 90 bougies. Un anniversaire qui ne devrait pas passer inaperçu Repro CP
  • Représentants des chambres consulaires et élus locaux étaient réunis à Ségur, à une semaine de l’événement.
    Représentants des chambres consulaires et élus locaux étaient réunis à Ségur, à une semaine de l’événement. Philippe Routhe
Publié le , mis à jour

52e édition. Du 21 février au 1er mars prochain, comme à l’accoutumée, l’Aveyron sera largement représenté sur le Salon parisien. Avec une particularité notable cette année : le 90e anniversaire de l’appellation roquefort.

Le roquefort souffle ses 90 bougies cette année, et pour l’occasion, c’est toute l’agriculture aveyronnaise qui festoie. Sur le salon de l’agriculture 2015, qui débute le 21 février prochain à Paris, tous les projecteurs seront ainsi rivés sur ce fromage, véritable fierté locale, qui n’est autre que la première appellation d’origine de l’histoire. 

«Parler du roquefort, c’est parler de l’Aveyron en rappelant d’où il vient, son histoire et le travail de nos aînés qui ont œuvré pour obtenir ce label», a rappelé Jean-Claude Luche, président du conseil général et du comité départemental du tourisme. Réunis à la ferme du Puech-Février sur la commune de Ségur, important producteur de lait pour la Confédération de Roquefort, élus, producteurs et autres représentants des chambres consulaires ont ainsi présenté «leur» Salon. Un Salon sur lequel ils entendent, peut-être encore davantage cette année, donner une place de choix à l’Aveyron. Avec un seul mot d’ordre : unité.

«Ce Salon en est une parfaite opportunité»

«L’Aveyron doit montrer que tous ses acteurs sont capables de se rassembler pour promouvoir le département», a ajouté Jean-Claude Luche, convaincu que «l’édition 2015 sera un très bon cru». «Nous avons une véritable carte à jouer, a insisté Jaques Molières, président de la chambre d’agriculture. Notre diversité est notre force. Il s’agit de savoir le dire, d’innover et de s’exporter. Ce Salon en est une parfaite opportunité.»

Et si le stand de l’Aveyron promet de s’animer quotidiennement pendant ces dix jours de Salon, la journée du mardi s’annonce déjà comme le point d’orgue de cette démonstration aveyronnaise. Des «people» sont attendus, tels que Quentin Bourdy et Noémie Honiat, et côtoieront les personnalités politiques du département pour cette journée, dite «de l’Aveyron» qui s’achèvera autour d’un roquefort, évidemment.

Représentants des chambres consulaires et élus locaux étaient réunis à Ségur, à une semaine de l’événement.
Représentants des chambres consulaires et élus locaux étaient réunis à Ségur, à une semaine de l’événement. Philippe Routhe

Lola Cros
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?