Onet : l’épicerie des Rosiers baisse le rideau

  • Isabelle Lanos avec une de ses dernières clientes, samedi soir.
    Isabelle Lanos avec une de ses dernières clientes, samedi soir. CP
Publié le

Et comme un symbole pour cette Savoyarde qui avait cru, cet été 2010, écrire le début d’une belle histoire d’amour avec un quartier et plus précisément sa place… la place des Rosiers. Le rideau de son commerce de proximité s’est définitivement refermé, le jour de la Saint-Valentin. Une page qui se tourne pour Isabelle Lanos, partagée entre la peine et la déception, l’amertume ou l’injustice peut-être ?

«J’espère que les deux autres commerces résisteront, mais pour le mien c’est trop tard»

«Depuis plus de quatre ans maintenant, j’ai fait tout ce que j’ai pu pour maintenir mon épicerie, j’ai vraiment tout essayé. Cela fait plus de deux ans que je n’ai pas pris un seul jour de congés. Au bout d’un moment, il faut savoir dire stop. C’est sûr que le déménagement de la Poste a été un coup dur et pour moi sans aucun doute, le coup de trop. J’espère que les deux autres commerces résisteront, mais pour le mien c’est trop tard, je n’aurais même pas dû aller en redressement judiciaire, cela m’a coûté en argent et en énergie», analyse celle qui, effectivement, n’aura pas ménagé sa peine, en multipliant les offres de services annexes pour toujours plus de proximité : ouvert 7 jours sur 7, avec nocturnes les vendredis et samedis, livraison à domicile, dépôt de pain, dépôt de gaz…

«Des liens d’amitié se sont créés»

Elle avait même changé d’enseigne pour bénéficier de tarifs plus attractifs pour ses clients. Ses clients, ils reviennent souvent dans sa bouche: «Des liens d’amitié se sont créés, cela ne m’empêchera pas d’amener ce paquet et ses cigarettes à une cliente, ce soir... Et demain, malgré la fermeture officielle, je ferai le café comme tous les dimanches matin, pour mes fidèles clients…». Une façon pour Isabelle de les remercier pour leur soutien et de partir sur une note plus optimiste. Elle en aura besoin, car elle se retrouve sans travail et du coup sans ressources et sans logement…

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

102000 €

Appartement de type 2 dans une résidence sécurisée. Il se compose d'une bel[...]

341 €

ONET LE CHÂTEAU : Dans quartier résidentiel Type 1 Bis : comprenant un séj[...]

236 €

Vous êtes à la recherche d'un logement sur le secteur Onet-le-Château ? Nou[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?