Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs

  • Beaucoup de curieux, et notamment d'enfants, sont venus assister à la deuxième traite de la journée sur le stand de l'Upra Lacaune, sur les coups de 16 heures.
    Beaucoup de curieux, et notamment d'enfants, sont venus assister à la deuxième traite de la journée sur le stand de l'Upra Lacaune, sur les coups de 16 heures. Lola Cros / CPA
  • Six par six, les brebis de Lacaune sont passées à la traite. Et ce, deux fois par jour.
    Six par six, les brebis de Lacaune sont passées à la traite. Et ce, deux fois par jour. Lola Cros / CPA
  • Ils ont pu toucher du doigt les machines de traite.
    Ils ont pu toucher du doigt les machines de traite. Lola Cros / CPA
  • Ces machines ont une pulsation de 70 aspirations à la minute. Un rythme similaire à l'allaitement de l'agneau.
    Ces machines ont une pulsation de 70 aspirations à la minute. Un rythme similaire à l'allaitement de l'agneau. Lola Cros / CPA
  • Producteurs de Lacaune et étudiants animaient la traite.
    Producteurs de Lacaune et étudiants animaient la traite. Lola Cros / CPA
  • Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs
    Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs Lola Cros / CPA
  • Les enfants ont ensuite été invités à traire à la main les brebis.
    Les enfants ont ensuite été invités à traire à la main les brebis. Lola Cros / CPA
  • Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs
    Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs Lola Cros / CPA
  • Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs
    Roquefort : la traite des brebis de Lacaune sous les projecteurs Lola Cros / CPA
Publié le , mis à jour

Roquefort 1/7.  Anniversaire oblige, la Confédération générale de Roquefort met les petits plats dans les grands sur le Salon cette année. Au programme, tous les jours, des dégustations insolites, des jeux pour les petits et les grands pour mieux comprendre le roquefort, de la traite à la fabrication.

Première étape du processus de fabrication du roquefort, et non des moindres : la traite des brebis. Deux fois par jour, matin et soir, les brebis de l'Upra Lacaune (les seules autorisées pour la fabrication de roquefort) passent à la traite sur le Salon de l'agriculture.

Stressées et éloignées de leur environnement habituel, ces dernières produisent peu à Paris. Mais l'essentiel est ailleurs : faire découvrir les coulisses du métier de producteur. D'ailleurs, le lait produit sur place ne peut être ni consommé ni commercialisé.

Et une fois les machines passées, c'est à la main que les enfants étaient invités à traire. Retour en images sur cette expérience aux côtés des producteurs de Lacaune.

Le saviez-vous ?

  • 1863 exploitations, réparties sur 6 départements (Aveyron, Lozère, Tarn, Gard, Hérault et Aude), produisent du lait de brebis Lacaune pour la fabrication de l'AOP Roquefort.
  • 10 à 12 litres de lait sont nécessaires à la fabrication d'un pain de roquefort de 2 kg environ.
  • Une brebis produit entre 1 et 2 litres de lait par jour, soit 280 litres en moyenne par an (sachant que la période de traite s'étale sur environ 165 jours).
Lola Cros
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?