Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »

  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte »
    Les stars du folklore, « mieux que Madonna en petite culotte » Lola Cros / CPA
  • Ici, "Juju la pipelette avant d'entrer en scène.
    Ici, "Juju la pipelette avant d'entrer en scène. Lola Cros / CPA
Publié le

Salon de l'agriculture. Présente pour la 1ère fois sur le Salon, la troupe folklorique des danses du Massif Central a goûté aux joies de la célébrité. Mitraillés de photos, les danseurs n'ont pas caché leur plaisir.

Le costume fait mouche, c'est indéniable. Sur les allées, les danseuses de la troupe du Massif central déambulent avec fierté, s'amusent à faire tourner leur jupe. Et s'arrêtent volontiers à la demande des passants pour quelques photos.

"C'est encore mieux que Madonna en petite culotte, regardez !, rigole Juju, la pipelette de la bande. Figurez-vous que nous sommes déjà allés danser en Chine, c'était de la folie. Les Chinois, dans l'avion, ne nous lâchaient pas. Et même à l'aéroport !" Cette célébrité éphémère, la doyenne la savoure. "Tout retombera bien assez vite", reconnaît-elle.

Alors elle pose, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Rigole sans cesse, papote à tout-va. Peu importe si les autres danseurs l'attendent pour le "show" devant les vaches aubrac. Et quand se font entendre les premières notes d'accordéon, c'est tous les curieux qui s'arrêtent et observent des danseurs venus d'ailleurs. D'une autre époque.

La troupe : Composée d'une quinzaine de personnes d'ordinaire, ils sont 9 amateurs du Massif central à s'être déplacés pour le Salon de l'agriculture dont un accordéoniste. A raison d'une fois par semaine, ils s'entraînent et se produisent trois fois par mois en moyenne.

Lola Cros
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?