Des ossements humains découverts à Palmas

  • Deux gendarmes de Laissac, dont le commandant de brigade, se trouvaient hier après-midi sur les lieux de la découverte des ossements au pied d’un calvaire, en compagnie de Paul Redon, le maire de Palmas.
    Deux gendarmes de Laissac, dont le commandant de brigade, se trouvaient hier après-midi sur les lieux de la découverte des ossements au pied d’un calvaire, en compagnie de Paul Redon, le maire de Palmas. Rui Dos Santos
Publié le , mis à jour

Après la découverte, samedi en début d’après-midi, d’ossements humains anciens à Palmas -le maire Paul Redon a été informé par «deux mamies qui effectuaient leur promenade quotidienne»-, les gendarmes de Laissac, dont le commandant de brigade, ont passé une bonne partie du week-end sur le terrain.

Des ossements remarqués vendredi

Les militaires ont, notamment, exploré le cimetière pour constater qu’aucune tombe n’a été dégradée, ratissé un large périmètre autour du calvaire au pied duquel ont été déposés les ossements et procédé à une minutieuse enquête de voisinage frappant à la porte des maisons qui bordent la route qui quitte le haut du village en direction de Sévérac-l’Église. C’est au cours de ces investigations qu’ils ont croisé une dame qui leur a assuré qu’elle avait remarqué ces ossements vendredi après-midi.

Deux hypothèses 

Les militaires cherchaient, en particulier, à localiser la provenance de ces os couverts de boue (une partie d’un crâne, une mâchoire, un fémur, des côtes, un tibia..., placés au sol avec précision et dessinant la forme d’un haut de squelette), à savoir à quel moment l’acte a été commis et, surtout, par qui. Deux hypothèses de travail semblaient être privilégiées: la proximité d’un ancien cimetière qui n’a pas été utilisé depuis le début des années 30 ou un particulier qui a creusé chez lui et qui est tombé sur ces objets encombrants. Mais aucune autre piste n’est négligée par les militaires.

Appel à témoins

Pendant que la brigade de Laissac menait ces opérations sur le terrain, un technicien venu du centre opérationnel de gendarmerie à Rodez, expert de ces scènes un peu particulières, a récupéré les ossements pour procéder à toutes les constatations : analyser et essayer, notamment, de les dater. Toute personne disposant de renseignements sur cette découverte d’ossements est priée de contacter la gendarmerie de Laissac en composant le 05 65 69 60 08, ou le 17.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Palmas D'aveyron

90000 €

Kévin Jackel vous propose à la vente une belle maison en pierre située dans[...]

185000 €

Maison en pierres avec une vue magnifique sur la forêt des Palanges.Je raj[...]

42000 €

Vous souhaitez acheter une belle maison en pierre dans un village en Aveyro[...]

Toutes les annonces immobilières de Palmas D'aveyron
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?