Les Ruthénois déjà dans le «money time»

  • Le meneur ruthénois Cyril Da Silva, ici ballon en main, et Adam Williams, deux cadres de l’équipe, sont finalement de retour dès ce soir face à Colomiers. Et ce n’est pas un hasard.
    Le meneur ruthénois Cyril Da Silva, ici ballon en main, et Adam Williams, deux cadres de l’équipe, sont finalement de retour dès ce soir face à Colomiers. Et ce n’est pas un hasard. Archives JLB / Archives JLB
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Basket. Toujours deuxième, Rodez qui ne s'interesse cette saison qu'au fauteuil de l'eader, accueille son premier poursuivant Colomiers, ce soir (20h) à la salle Mazel, à trois semaines de son duel face au patron Gardonne. 

Certes, il ne reste que cinq matches à jouer aux Ruthénois. Mais si une seule de ces rencontres-là se soldait par un revers, la bande à Brahim Rostom pourrait presque définitivement dire adieu à la montée en Nationale 2. Son seul et unique objectif de la saison.

Retour de Da Silva et Williams

C’est d’ailleurs pour cela que ce soir (20 heures) à la salle Ginette-Mazel, Cyril Da Silva et Adam Williams seront bien présents pour affronter Colomiers, l'un des gros bras de la poule, et premier poursuivant des dauphins ruthénois. L’entorse de la cheville du premier et la délicatesse à un doigt du second n’ont pas pesé bien lourd dans la balance à en croire coach Rostom : «On sait qu’ils n’auront pas leur rendement habituel. Mais ils apportent tellement dans l’énergie, la générosité, l’exemplarité. Et ce sont eux qui ont demandé à jouer.» 

Souviens-toi du match aller

Sans eux, samedi dernier face à un mal classé (Castelnau), il y eut succès (80-70). Mais dans la douleur et sans la manière. Pas celle du moins qui accompagne d’habitude les sorties du Srab. «À nous de montrer notre vrai visage, lance d’ailleurs Rostom en évoquant le match du jour. C’est un match à ne pas perdre. Ce sera très, très dur. Il faudra se montrer efficace dans la raquette et surtout en défense.»

D’autant que Valentin Gélin and Co savent à quoi s’attendre. Et se souviennent de ce match aller complètement fou en novembre où ils ont été menés quasiment tout le match avant de faire un dernier quart-temps de dingue, y inscrivant 37 points pour s’imposer de trois (91-94). Un «money time» parfaitement géré. Ça tombe bien puisqu’à trois semaines d’aller défier le leader Gardonne, le «money time» de leur saison débute ce soir. 

A.P.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

335 €

Situé à proximité du Lycée Monteil, de l'IUT, appartement de type 1 neuf co[...]

325 €

Résidence Le Caducée II Studio de 26m2, au 4ème étage, avec ascenseur, comp[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir