Bientôt un jardin public rue Béteille à Rodez

  • «Si tout se déroule comme prévu, on devrait pouvoir commencer à les démolir dès l’an prochain», estime Christian Teyssèdre.
    «Si tout se déroule comme prévu, on devrait pouvoir commencer à les démolir dès l’an prochain», estime Christian Teyssèdre. Rachid Benarab / Rachid Benarab
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Urbanisme. Propriétaire de presque tout un pâté de maisons, la Ville envisage de le raser pour y réaliser un jardin public.

«Cette fois on y est presque», jubile Christian Teyssèdre devant un plan cadastral représentant un pâté de maisons coincées entre le bas de la rue Béteille, la rue Bonnefé et la rue Dominique-Turcq. Le maire de Rodez s’apprête à mettre un point final à une action initiée quelques années plus tôt lorsque Marc Censi, son prédécesseur était encore aux affaires. «C’est dire le temps qu’il a fallu», souffle-t-il. Des années de patience et de persévérance, donc, ponctués aussi parfois d’âpres négociations. Mais aussi beaucoup d’argent public investi. «Toutes les acquisitions foncières réalisées ces dernières années dans le secteur par Marc Censi et moi-même, auront ainsi coûté 3,2 millions d’euros à la municipalité ruthénoise.»

Une coulée verte qui reliera le boulevard Belle-Isle à la rue Béteille

Une jolie somme qu’il a fallu débourser au gré des différentes acquisitions. Une quinzaine de bâtisses au total qui sont désormais passées dans le giron municipal. Au même titre qu’une trentaine d’autres maisons acquise par la Ville au cours de son histoire. Des bâtisses que la Ville aimerait bien remettre, celles-là, sur le marché (voir nos précédentes éditions). Pas de quartier, en revanche, pour les quinze biens situés dans le périmètre défini par les rues Béteille, Bonnefé et Dominique-Turcq.

«Si tout se déroule comme prévu, on devrait pouvoir commencer à les démolir dès l’an prochain», estime le maire, confiant. «Et à la place on va réaliser un grand jardin public. Cela va vraiment changer l’aspect du quartier; le verdir, l’aérer. Du pâté de maison initial ne subsistera que le groupe scolaire Flaugergues. Une école dans un jardin public. Les gamins seront ravis», imagine encore Christian Teyssèdre. Lorsque ce projet sera devenu réalité on devrait pouvoir rallier le bas de la rue Béteille au tour de ville (boulevard Belle-Isle) en empruntant cette future coulée verte qui passera par le square Monteil et le nouveau jardin public.

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

436 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE- Situé dans résidence calme sur le[...]

295 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZN SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très agréable [...]

326 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Studio lumineux sur Bourran[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir