MJC de Rodez et d'Onet: un mariage compliqué

  • La fusion des deux MJC (en photo, celle d'Onet) n'est pas aussi simple qu'on ne pouvait l'imaginer.
    La fusion des deux MJC (en photo, celle d'Onet) n'est pas aussi simple qu'on ne pouvait l'imaginer. José A. Torres
Publié le , mis à jour

Projet. C’est le maire d’Onet qui, le premier, a fait les yeux doux à celui de Rodez pour un rapprochement. Une commission planche  sur cette question, motivée par des raisons économiques.

C’est Jean-Philippe Keroslian, le maire d’Onet, qui a fortement souhaité ce mariage entre les deux MJC avant de convaincre son homologue ruthénois, Christian Teyssèdre. Ce dernier n’est pas contre. Il a réaffirmé cette volonté, lors de la signature de la convention liant sa ville à la Fédération régionale des MJC, au mois de février. Une mission a donc été confiée à Laurent Melin, le président de la MJC de Rodez, pour plancher sur un projet régissant une mutualisation de l’encadrement. Bruno Houlès, le directeur de la MJC de Rodez, semble être favori pour diriger les deux structures (il travaille déjà en partie à la programmation de la Baleine). Mais ni la volonté des élus, ni les subventions de fonctionnement (150.000 euros pour Onet et 300.000 pour Rodez), ne peuvent décider unilatéralement de ce rapprochement. C’est la Fédération régionale des MJC qui encadre l’avenir de ses salariés, même si la mairie d’Onet-le-Château octroie 180.000 euros chaque année pour le paiement des salaires de l’encadrement de la MJC.

Un million d'euros par an pour chacune des MJC

Pour autant, ni Jean-Philippe Keroslian, ni Christian Teyssèdre ne peuvent choisir entre Bruno Houlès et Pascal Guéneau - le directeur de la MJC d’Onet. «Peu importe l’organisation qu’ils souhaitent mettre en place. Ce qu’on leur demande c’est une direction commune, pour faire des économies. Nous ne voulons pas nous immiscer dans l’organisation des MJC», explicite l’élu, tout en précisant qu’Onet octroie, en plus des deux subventions mentionnées, «400.000 euros de prestation en tous genres, comme des locaux, des véhicules et une autre subvention annuelle de 330.000 euros pour faire fonctionner l’Alae, le centre de loisirs». Cette dernière somme participe aussi au fonctionnement du temps périscolaire. Mises bout à bout, les subventions allouées par la ville d’Onet à sa MJC se montent à plus d’un million d’euros par an. Idem pour Rodez. Mais, mis à part le droit de regard sur les comptes, lors du conseil d’administration annuel où le maire siège de droit, cette «petite fortune» ne donne pas de contreparties particulières aux édiles.

Des activités différentes

L’autre obstacle à cette fusion réside pour l’instant dans la disparité des activités des deux MJC. En effet, si celle de Rodez mise avant tout sur les clubs, les loisirs et les spectacles, celle d’Onet met en avant son travail auprès des enfants dans les temps périscolaires (en plus des expositions, des clubs de loisirs et du Studio, bien sûr). Un travail conséquent qui regroupe 25 animateurs sur trois sites, lesquels accueillent une moyenne de 450 enfants par jour. Ces difficultés font dire à Laurent Melin que «les choses ne se feront pas en claquant des doigts. Il faut y aller progressivement».

Quid des salariés?

Jean-Michel Giraudot, le responsable des ressources humaines de la Fédération des MJC régionales, confirme qu’«une commission est engagée pour cette mutualisation. Il faut voir les moyens et les locaux concernés. Si cette question peut se faire avec le conseil d’administration, il n’en est pas de même de la question des salariés. À Onet, nous avons quatre salariés fédéraux. Il faudra que la commission regarde le poids de chaque MJC dans chaque ville, ainsi que ses fonctions et ses compétences, pour prendre des décisions». Pour ce rapprochement des MJC, il est donc aujourd’hui urgent d’attendre... les conclusions de la commission.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

381 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale [...]

276 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

81000 €

Rodez Type 2 avec belle vue, exposition Sud d'une surface d'env 46 m2. Chau[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?