Culture et Loisirs

Mortus Corporatus, la web série aveyronnaise crève l'écran !

  • L'équipe de Mortus Coporatus.
    L'équipe de Mortus Coporatus. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Cinéma. En quelques jours, le premier épisode de la web série aveyronnaise Mortus Corporatus a été visionné plusieurs milliers de fois. Prochain épisode le 26 mars. 

Démarrage réussi pour la web série aveyronnaise Mortus Corporatus, une création de l'association basée à Saint-Affrique, AnderAnderA Production, dont le premier épisode mis en ligne jeudi soir a déjà été visionné plus de 7 000 fois.

Si le format est court - 7 minutes par épisode- cette première saison concrétise quatre années de travail. Quatre longues années à dépoussiérer un scénario oublié dans le tiroir de Thomas Krieger, financer le projet via la plateforme de crowdfunding Ulule notamment, caster les comédiens -Lola Dewaere, Fred Saurel, André Penvern, pour ne citer que les plus célèbres- monter la série, la promouvoir etc... Le résultat est là...

En quelques jours, "Le théorème du Coyote" a été visionné par plus de 7 000 personnes, la plupart des spectateurs espérant désormais l'épisode deux. De bon augure pour le réalisateur, Fabien Camaly, qui espère que cette première saison, montée avec un budget de 30 000€, ne soit qu'un tremplin pour la suite de l'aventure."On espère déjà atteindre les 10 000 vues et pourquoi pas être repérés pour avoir ensuite un budget et pouvoir financer une saison 2".

Faucheur "looser"

Tourné dans le sud du département -sur le Larzac, à Saint-Affrique, dans une ancienne école EDF réhabilitée en accueil d’entreprise- le premier des 10 épisodes, s'intéresse à Gaspard Chambon, employé de Mort.inc, entreprise fondée par la mort elle-même à la tête ici de "la plus grande entreprise mondiale dans le domaine du passage de la vie à trépas.»

Trentenaire débonnaire, bon vivant, festif et je-m'en-foutiste, Gaspard -pour situer le personnage- est mort noyé dans une barrique de vin après un pari débile. Foncièrement nonchalant, cet employé brille avant tout par sa nullité. La plupart de ses tentatives destinées à "faucher des clients" se concluant invariablement par des échecs. Un employé raté mais une mise en bouche réussie... Prochain épisode le 26 mars sur You Tube.

Rencontre avec l'équipe : 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Saint-Affrique

300 €

SAINT AFFRIQUE T1 - Saint Affrique, Place de la liberté dans petit immeuble[...]

165000 €

A 15mn de Saint AFFRIQUE (Aveyron) Maison de Maître du 19ème siècle, domina[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir