Volley

La MJC Rodez aux portes de la Nationale 3

  • Samedi (20h), les Ruthénois fêtent leur titre régional avec la réception de Plaisance-du-Touch dans leur gymnase fétiche de Jean-Jacques-Frugère. En attendant peut-être d’accéder à la N3 fin mai.
    Samedi (20h), les Ruthénois fêtent leur titre régional avec la réception de Plaisance-du-Touch dans leur gymnase fétiche de Jean-Jacques-Frugère. En attendant peut-être d’accéder à la N3 fin mai. Archives Jean-Louis Bories Centre Presse / Archives Jean-Louis Bories Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Volley-ball. Les volleyeurs ruthénois sont champions Midi-Pyrénées de Prénationale depuis ce week-end.  Et en lice pour retrouver la Nationale 3, quittée il y a quasiment dix ans.

Treize matches, treize victoires. La MJC Rodez et ses volleyeurs seniors carburent à plein cette saison en Prénationale, le plus haut niveau régional dont ils sont d’ores et déjà champions. Ils pourraient du coup retrouver dans un peu plus d’un mois une Nationale 3 qu’ils avaient abandonnée à l’issue de l’exercice 2005-06. Autant dire que le temps de la reprise du volley à Rodez est bel et bien une réalité. Et ce n’est pas l’historique président du club, Michel Morio, qui va cracher sur ce coin de ciel bleu pour un sport de moins en moins exposé. «On galère depuis des années à faire parler de la discipline, reconnaît d’emblée celui qui est aussi patron du comité départemental. Mais on sort petit à petit la tête de l’eau.» Et l’équipe masculine du club ruthénois n’y est pas étrangère.

On n'imaginait pas une telle réussite 

Vainqueur probante de son dauphin ce week-end à Tarascon (3-1), celle-ci doit néanmoins attendre jusqu’au week-end du 23-24 mai pour sabrer le champagne. À cette date, un tournoi regroupant les 32 meilleures équipes des Ligues de l’Hexagone pourrait lui permettre d’accrocher une des 16 places synonymes d’accession. Mais qu’importe, le pari est déjà relevé. D’autant plus qu’il n’était pas vraiment espéré. «Au début de la saison, on n’imaginait pas une telle réussite, avoue Morio. Mais après 2 ou 3 matches, l’équipe s’est aperçue qu’elle était au-dessus." Avec seulement trois sets concédés en l’espace de treize matches, la MJC Rodez survole en effet son sujet.

Le challenge d'une "bande de copains"

Et à en croire son patron, la recette est on ne peut plus simple: «C’est une équipe qui se définit elle-même comme une bande de copains, note Morio. La majorité des joueurs se connaît depuis longtemps et les victoires sont construites à l’expérience». Une expérience que la troupe entraînée par deux anciens du club - Raphaël Primicerio aidé par Jonathan Castanié -, doit aussi aux retours d’ex de la maison. L’été dernier, Thomas Belloubet, Joris Chauvet et Damien Schaeffer étaient rentrés au bercail. Depuis, le groupe a fait du chemin. Et se trouve plus que jamais sur la route de la Nationale 3, devenue son objectif suprême. «Ils veulent rester invaincus et surtout aller au bout, révèle le président d’un club qui compte 100 licenciés et des seniors féminines en Régionale 1. C’est leur challenge». Sûrement le dernier pour certains. Mais il vaut vraiment le coup.

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

510 €

A 2 minuntes du Centre Ville, dans une petite copropriété, appart T3 avec g[...]

41 €

RODEZ BOURRAN : Parking extérieur dans résidence.[...]

543 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Apt T2 au Rdc . Une entrée d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir