École de la deuxième chance : Onet se positionne

  • Durant cinq jours, une promotion spéciale de l'E2C de Toulouse était invitée dans les murs de l’entreprise Bosch, afin de faire connaissance avec l’univers industriel et d’appréhender la culture d’entreprise.
    Durant cinq jours, une promotion spéciale de l'E2C de Toulouse était invitée dans les murs de l’entreprise Bosch, afin de faire connaissance avec l’univers industriel et d’appréhender la culture d’entreprise. José A. Torres
Publié le

Projet. Onet-le-Château s’est positionnée pour accueillir l’École de la deuxième chance. Si ce projet venait à se concrétiser, il constituerait un outil structurant destiné aux jeunes de 18 à 30 ans sortis de l’école sans diplôme.

«Si tout va bien, on pourrait démarrer le chantier bientôt pour ouvrir en 2017», espère Jean-Philippe Keroslian, le maire d’Onet-le-Château, commune qui espère accueillir l’École de la deuxième chance. Lancé en juillet 2014 par une délibération de l’Agglo, ce projet est destiné aux jeunes âgés de 18 à 30 ans, ayant complètement décroché du système scolaire et se trouvant le plus souvent sans diplôme et sans emploi. Récemment, Jean-Philippe Keroslian, et des membres de l’Agglo ont rencontré une délégation du conseil régional (le principal financeur) et la direction de l’École de la deuxième chance de Toulouse.

La Région pilote, Onet s’engage

L’occasion pour les partenaires de repérer les lieux de la future école, qui sera construite du côté de la rue des Albatros, face au futur parc paysager et non loin du stade. «Nous avons ciblé un premier terrain au cœur de ce quartier, mais il nous faut faire avec les désirs de l’école toulousaine», souligne le maire. Lors de cette même journée, de nombreux partenaires ont été invités pour une première présentation de ce projet.

«Nous avons convié une trentaine de représentants du monde économique, que ce soit dans le public ou le privé, dont le président de la CCI, la chambre de métiers, Bosch, McDo, le Foyer des jeunes travailleurs et j’en oublie...», liste le maire en soulignant «l’accueil favorable de ce projet d’autant plus que nous avons montré, en tant que collectivité, notre attachement à cette école».

Une deuxième réunion est programmée en juin pour faire avancer le dossier. «Une fois toutes les conditions réunies, le dossier passera devant la commission permanente qui le validera ou non», explique-t-on du côté de la Région. Ce n’est qu’à ce moment-là que la date d’ouverture, le dimensionnement de la structure et l’enveloppe financière de la prise en charge par la Région seront définitivement connus.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Onet-Le-Château

110000 €

Vendu loué, cet appartement est un bon investissement : résidence récente e[...]

236 €

Vous êtes à la recherche d'un logement sur le secteur Onet-le-Château ? Nou[...]

97000 €

Onet le Chateau, quartier La Baleine, grand appartement de type 2 avec cave[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?