Football

Onet n’a pas fait dans le détail

  • Harry Mbida et l’OCF ont écrasé Revel, hier au stade Georges-Vignes.
    Harry Mbida et l’OCF ont écrasé Revel, hier au stade Georges-Vignes. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Division Honneur, 22e journée. Hier, débloqués en toute fin de première mi-temps par un but venu d’ailleurs, les Castonétois ont ensuite déroulé face à une formation de Revel venue en Aveyron d’abord pour ne pas perdre. Le score final 4-1 est sans appel.

Dernière seconde de la première période: le latéral gauche castonétois Walter Higounenc profite d’un ballon perdu au milieu du terrain pour avancer de quelques mètres et, sans complexe, prendre sa chance à une trentaine de mètres du but revélois. La balle fonce et finit sa course folle dans la lucarne! Assurément le fait du match d’hier, entre Onet et Revel.

Car à 1-0, les locaux ont ensuite profité à plein d’un étau visiteur enfin desserré. Jusque-là, défense à cinq et pressing inexistant des Haut-Garonnais avaient empêché la bande à Franco Vignola (absent hier pour raisons personnelles et remplacé par son adjoint, Yoan Boscus) de prendre l’avantage au score. Pourtant, Romain Ayrinhac, par deux fois en tout début de match, avait eu l’occasion de scorer. Sans succès.

Antoine Fabre, dix minutes après la pause, s’est, lui, montré plus réaliste. Suite à une belle ouverture de Vivien Vaysset, il a fixé le portier avant de marquer en angle fermé. Et alors que les Revélois, bien obligés de sortir de leur coquille, venaient tout juste de rater la réduction du score via une tête, David Marino allait inscrire le but du KO. Lancé en profondeur, il ouvrait parfaitement son pied gauche, juste avant l’heure de jeu. La victoire, synonyme de mise à bonne distance de la zone rouge, était alors assurée. Sur son premier ballon touché, le rentrant Clément Hospital pouvait participer aussi à la fête. Et ce n’est pas la réduction du score anecdotique de Brieussel à la fin de la rencontre qui allait gâcher la fête.

A.P.
Voir les commentaires
Réagir